Une alliance entre Pécresse et Dati pour les municipales ? “Paris est mal géré, ça vaut le coup de se rassembler”

Valérie Pécresse (Libres) a quitté Les Républicains en juin 2019, suite à la débâcle des européennes, rejetant un « parti cadenassé de l'intérieur ». / © IP3 PRESS/MAXPPP
Valérie Pécresse (Libres) a quitté Les Républicains en juin 2019, suite à la débâcle des européennes, rejetant un « parti cadenassé de l'intérieur ». / © IP3 PRESS/MAXPPP

La présidente de la région Île-de-France se dit prête à un « grand rassemblement » de la droite parisienne avec Rachida Dati, récemment désignée candidate par Les Républicains pour les municipales.

Par PDB / France 3 PIDF

Alors que Rachida Dati a lancé sa campagne pour Paris la semaine dernière, s’en prenant aux « médiocres », Valérie Pécresse lui a proposé mardi une alliance pour les municipales. La présidente de la région Île-de-France, invitée au micro de nos confrères de France Inter, a appelé à un « grand rassemblement » de la droite dans la capitale.
« La droite à Paris, ce n'est pas que les Républicains, a défendu la présidente du parti Libres, qui a quitté LR en juin dernier après la débâcle des européennes. La droite à Paris, c'est aussi des Libres, c’est aussi des centristes, c’est aussi Pierre-Yves Bournazel et Agir. Je plaide aujourd'hui pour un grand rassemblement et pour une alternance à Anne Hidalgo. »

« Les habitants ne sont pas heureux de vivre dans un Paris qui n’est pas sûr, qui n’est pas propre »

« C’est ce que j’ai proposé à Rachida Dati, ajoute la présidente de la région. Je lui ai dit que j'avais des élus Libres prêts à venir aider, notamment dans les arrondissements de l'Est, ces arrondissements populaires auxquels la droite ne parle plus depuis des années. »
« Je lui ai proposé un partenariat avec un rassemblement, je veux élargir la droite, a conclu Valérie Pécresse. Je crois qu’il faut une alternance à Anne Hidalgo à Paris. Je pense que cette ville est mal gérée, je pense que ses habitants ne sont pas heureux de vivre dans un Paris qui n’est pas sûr, qui n’est pas propre… Ça vaut le coup de se rassembler. » En attendant de savoir quelle réponse apportera Rachida Dati, la campagne de la droite s’annonce difficile alors que la candidate LR fait l’objet d’une enquête pour abus de biens sociaux et corruption.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus