D’anciens miliciens pro-russes en Ukraine présents dans le service d’ordre des gilets jaunes

Victor Lenta (au centre avec le bérêt militaire), ancien parachutiste et ex-milicien pro-russe en Ukraine, photographié le 5 janvier à Paris. / © LUCAS BARIOULET / AFP
Victor Lenta (au centre avec le bérêt militaire), ancien parachutiste et ex-milicien pro-russe en Ukraine, photographié le 5 janvier à Paris. / © LUCAS BARIOULET / AFP

Parmi les manifestants censés encadrer les manifestations, trois Français ayant combattu dans la région du Donbass, à l'est de l'Ukraine, ont pris part aux rassemblements parisiens des gilets jaunes.

Par France 3 Paris IDF

Comme les autres, il porte un brassard blanc, pensé pour signaler sa participation au service d’ordre des manifestations. Et pourtant, Victor Lenta – avec son bérêt militaire et ses décorations de guerre – n’a pas vraiment l’air d’un gilet jaune lambda.

Visible au milieu des rassemblements dans la capitale, comme le 5 ou 12 janvier par exemple, l’homme est en fait un ancien parachutiste du 3e RPIMA de Carcassonne, dans l’Aube. Repéré par des internautes comme le racontent nos confrères du HuffPost, « Anthony » (le pseudo qu’il a donné à plusieurs journalistes) a combattu avec les milices pro-russes dans l'Est de l'Ukraine.
 

Un passé de militant nationaliste

« Je participe en tant que citoyen français qui partage les mêmes revendications sociales que les gilets jaunes et le même constat que le système est à bout de souffle, » a par exemple expliqué l’ancien combattant au HuffPost.
Sergei Munier (au centre) et un un dénommé « Mischa » (à gauche) : deux ex-miliciens du Donbass parmi les gilets jaunes, sur une photo postée le 13 janvier. / © Facebook
Sergei Munier (au centre) et un un dénommé « Mischa » (à gauche) : deux ex-miliciens du Donbass parmi les gilets jaunes, sur une photo postée le 13 janvier. / © Facebook
Lié par le passé au Bloc Identitaire et aux Jeunes Nationalistes, Victor Lenta a par ailleurs cocréé le mouvement nationaliste Unité Continentale. Et toujours d’après le HuffPost, d’autres anciens combattants pro-russes lors du conflit ukrainien ont rejoint les gilets jaunes, comme Sergei Munier (au centre sur la photo, issue d’une publication publique sur son compte Facebook) et un troisième homme utilisant le prénom « Mischa » (à gauche). Trois anciens miliciens donc, au minimum, présents avec les gilets jaunes.
 

Sur le même sujet

Les + Lus