Benjamin Griveaux veut armer 5 000 policiers municipaux à Paris s’il est élu maire

Le candidat LREM à la mairie de Paris promet 5 000 policiers municipaux « armés d'arme de poing » et équipés de caméras. Un moyen, au passage, de critiquer le projet d’Anne Hidalgo de créer pour 2020 une police municipale équipée de matraques.

Benjamin Griveaux budgète la formation des policiers armés à « 100 millions d'euros en rythme de croisière » (illustration).
Benjamin Griveaux budgète la formation des policiers armés à « 100 millions d'euros en rythme de croisière » (illustration). © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Après avoir promis de mettre en pause pendant 6 mois les travaux à Paris, Benjamin Griveaux annonce une nouvelle proposition en vue des municipales parisiennes de 2020 : la création de 5 000 policiers municipaux « armés d'arme de poing » et équipés de « caméras piétons ». L’idée du candidat LREM : « remettre de l'ordre dans l'espace public parisien » avec des fonctionnaires « de quartier en hyperproximité » avec « les habitants, les commerçants, les associations » et « présents dans les conseils de quartiers ». « Les agents désarmés sont des cibles, justifie-t-il. J'assume complètement d'armer nos policiers municipaux. Je veux protéger ceux qui nous protègent. » Le concurrent de Cédric Villani au sein du parti présidentiel critique au passage le projet de la maire PS Anne Hidalgo, qui a annoncé la création pour 2020 d'une police municipale équipée de matraques.

« 100 millions d'euros en rythme de croisière »

« Propreté », « bruits », « harcèlement de rue », « vendeurs à la sauvette », « rassemblements de rue »… D’après Benjamin Griveaux, la future police municipale doit pouvoir « décharger la police nationale » de certaines missions. L’ancien porte-parole du gouvernement met aussi en avant l’importance d’une « formation spécifique » pour les fonctionnaires, représentant « 15 000 euros par agent » :

On ne peut pas mettre des agents de la ville dans Paris sans les avoir formés… c'est 120 jours de formation par agent.

A noter que le candidat fixe l’objectif de 5 000 policiers municipaux d’ici la fin de son mandat (s'il est élu en mars prochain). « Il y aura par définition des recrutements », explique-t-il, pour passer de 3 200 agents municipaux chargés actuellement de la sécurité, jusqu'au chiffre annoncé. Pour ce qui est du budget, Benjamin Griveaux évoque « 100 millions d'euros en rythme de croisière ».

Un « conseil de sécurité des Parisiens »

Autre détail : le candidat LREM souhaite la création d’un « conseil de sécurité des Parisiens », « autour du maire de Paris ». A la mi-octobre, le Sénat a rejeté un amendement de sénateurs socialistes, dans le cadre de la loi Engagement et proximité, qui visait à créer une police municipale dans la capitale. Benjamin Griveaux qualifie d’ailleurs de « marketing » l’amendement, rappelant au passage qu’Anne Hidalgo a « longtemps été opposée » à une telle police.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections police société sécurité la république en marche parti socialiste