Benjamin Griveaux veut armer 5 000 policiers municipaux à Paris s’il est élu maire

Benjamin Griveaux budgète la formation des policiers armés à « 100 millions d'euros en rythme de croisière » (illustration). / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP
Benjamin Griveaux budgète la formation des policiers armés à « 100 millions d'euros en rythme de croisière » (illustration). / © PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Le candidat LREM à la mairie de Paris promet 5 000 policiers municipaux « armés d'arme de poing » et équipés de caméras. Un moyen, au passage, de critiquer le projet d’Anne Hidalgo de créer pour 2020 une police municipale équipée de matraques.

Par PDB / France 3 PIDF / AFP

Après avoir promis de mettre en pause pendant 6 mois les travaux à Paris, Benjamin Griveaux annonce une nouvelle proposition en vue des municipales parisiennes de 2020 : la création de 5 000 policiers municipaux « armés d'arme de poing » et équipés de « caméras piétons ». L’idée du candidat LREM : « remettre de l'ordre dans l'espace public parisien » avec des fonctionnaires « de quartier en hyperproximité » avec « les habitants, les commerçants, les associations » et « présents dans les conseils de quartiers ».
« Les agents désarmés sont des cibles, justifie-t-il. J'assume complètement d'armer nos policiers municipaux. Je veux protéger ceux qui nous protègent. » Le concurrent de Cédric Villani au sein du parti présidentiel critique au passage le projet de la maire PS Anne Hidalgo, qui a annoncé la création pour 2020 d'une police municipale équipée de matraques.

« 100 millions d'euros en rythme de croisière »

« Propreté », « bruits », « harcèlement de rue », « vendeurs à la sauvette », « rassemblements de rue »… D’après Benjamin Griveaux, la future police municipale doit pouvoir « décharger la police nationale » de certaines missions. L’ancien porte-parole du gouvernement met aussi en avant l’importance d’une « formation spécifique » pour les fonctionnaires, représentant « 15 000 euros par agent » :

On ne peut pas mettre des agents de la ville dans Paris sans les avoir formés… c'est 120 jours de formation par agent.

A noter que le candidat fixe l’objectif de 5 000 policiers municipaux d’ici la fin de son mandat (s'il est élu en mars prochain). « Il y aura par définition des recrutements », explique-t-il, pour passer de 3 200 agents municipaux chargés actuellement de la sécurité, jusqu'au chiffre annoncé. Pour ce qui est du budget, Benjamin Griveaux évoque « 100 millions d'euros en rythme de croisière ».

Un « conseil de sécurité des Parisiens »

Autre détail : le candidat LREM souhaite la création d’un « conseil de sécurité des Parisiens », « autour du maire de Paris ».
A la mi-octobre, le Sénat a rejeté un amendement de sénateurs socialistes, dans le cadre de la loi Engagement et proximité, qui visait à créer une police municipale dans la capitale. Benjamin Griveaux qualifie d’ailleurs de « marketing » l’amendement, rappelant au passage qu’Anne Hidalgo a « longtemps été opposée » à une telle police.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus