Covid-19 et restrictions sanitaires : comment faire son deuil lorsqu'on n'a pas pu dire au revoir ?

replay

Suivre les règles et sacrifier ses besoins pour la sécurité des autres, c'est le choix qu'ont dû faire de nombreuses personnes confrontées à la mort en plein covid. Le documentaire de Philippe Pichon regroupe plusieurs témoignages des survivants qui n'ont pas pu dire au revoir à leurs parents, leurs frères, leurs époux, leurs patients, leurs malades décédés du covid.

Laurent n'a jamais revu le visage de son père. On lui a présenté un cercueil et, comme tant d'autres, il a dû accepter qu'entre ces planches, se trouvait l'être cher qu'il venait de perdre. Un coup de fil, une mise en bière express et une crémation imposée. Des dizaines de milliers de familles n'ont pas pu accompagner leurs proches dans leurs derniers instants, ni à l'hôpital ni pendant les adieux, ni parfois même aux obsèques.

Comme Laurent, ils racontent les cercueils entassés les uns sur les autres par manque de place, l'urne, sans nom, négligemment posée sur un bureau. Ils racontent les heures interminables à l'hôpital, les ordres contradictoires et les collègues qui s'effondrent.

Alors que les services publics sont rapidement dépassés, les morgues se remplissent à une allure folle et, en bout de course, les familles trinquent. "Comment la peur a-t-elle pu si vite effacer l'empathie ?" demandent alors les personnes endeuillées. Retour sur la crise covid, de la première vague au dernier discours présidentiel.

Un documentaire de Philippe Pichon à découvrir ce soir sur France 3 Paris-Île-de-France et en replay sur france.tv/idf