• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Découverte des secrets des eaux de Paris : le réservoir de Montsouris

© France 3 Paris IDF / Paname
© France 3 Paris IDF / Paname

Partons à la découverte des secrets des eaux de Paris et de l'Île-de-France. D’où vient l'eau du robinet ?  Comment est-elle acheminée ? Nous vous emmenons dans un lieu fantastique... au résérvoir Montsouris. C'est par ici !

Par France Montagne

© France 3 Paris IDF / Paname
© France 3 Paris IDF / Paname


La grande histoire de l'eau de Paris


Avec plus de 1200 fontaines et points d’eau potable d’époques et de styles différents, 38 piscines municipales, des sources, des puits artésiens et autres guinguettes au bord de la Seine, Paris dispose d’un patrimoine singulier, mais trop souvent méconnu. Dans " Eau de Paname "  Yvan Hallouin et Frédérick Gersal proposent d’explorer Paris, quartier par quartier, pour y dénicher de belles histoires d’eau. Un élément, géré, valorisé, maîtrisé tout au long de l’histoire de Paris. Un élément de plus en plus précieux, que nous devons chérir comme un être cher.
 
Autrefois appelé réservoir " de la Vanne " puis " de Montrouge ", le réservoir de Montsouris fut longtemps la plus grande réserve d’eau potable de la capitale. / © France 3 Paris IDF / Paname
Autrefois appelé réservoir " de la Vanne " puis " de Montrouge ", le réservoir de Montsouris fut longtemps la plus grande réserve d’eau potable de la capitale. / © France 3 Paris IDF / Paname


A l'angle de la rue de la Tombe-Issoire et de l'avenue de Reuille


Dans le 14ème arrondissement, sur un des plus haut point de Paris, se situe l'un des cinq principaux réservoirs de stockage d'eau de la capitale : le réservoir Montsouris.

Autrefois appelé réservoir " de la Vanne " puis " de Montrouge ", le réservoir de Montsouris reste longtemps la plus grande réserve d’eau potable de la capitale.
D’une surface de 60 000 m², ses deux étages superposés ont offert, dès l’origine, une capacité maximale de stockage de plus de 200 000 m³ d’eau potable.
 
France 3 Paris IDF / Paname / © France 3 Paris IDF / Paname
France 3 Paris IDF / Paname / © France 3 Paris IDF / Paname



Mis en service en depuis 1874

 
Au plafond figurent les armoiries de la ville de Paris ainsi que les noms des sources qui l'ont successivement alimenté. / © France 3 Paris IDF / Paname
Au plafond figurent les armoiries de la ville de Paris ainsi que les noms des sources qui l'ont successivement alimenté. / © France 3 Paris IDF / Paname

Mis en service en 1874, le réservoir Montsouris sert aujourd'hui encore à l'alimentation en eau potable de tout le centre de Paris.
Au plafond figurent les armoiries de la ville de Paris ainsi que les noms des sources qui  l'ont successivement alimenté.
Construit pour accueillir les eaux acheminées par l'aqueduc de la Vanne, le réservoir de Montsouris accueille l'eau souterraine conduite à Paris par les aqueducs du Loing, du Lunain et de la Voulzie.
 
L'eau jaillit depuis des canalisations verticales nommées tulipe. / © France 3 Paris IDF / Paname
L'eau jaillit depuis des canalisations verticales nommées tulipe. / © France 3 Paris IDF / Paname

 A son arrivée à Paris cette eau a déjà parcouru plus de 100 km protégée de la chaleur ou du froid, à l’abri de la lumière et de toute contamination.
Cette eau jaillit depuis les canalisations verticales, nommées tulipe, avant d'être distribuée dans les quatre différents compartiments du réservoir.
 
 
Fraîcheur et humidité permettent de conserver l'eau à température des sources de 12 °C. / © France 3 Paris IDF / Paname
Fraîcheur et humidité permettent de conserver l'eau à température des sources de 12 °C. / © France 3 Paris IDF / Paname

Fraîcheur et humidité permettent de conserver l'eau à température des sources de 12 °C.
Mais la vision la plus spectaculaire de Montsouris se découvre quelques mètres plus bas.
 
Le deuxième réservoir mesure 254 m de long et ce sont 1800 piliers maçonnés qui soutiennent le poids du réservoir supérieur. / © France 3 Paris IDF / Paname
Le deuxième réservoir mesure 254 m de long et ce sont 1800 piliers maçonnés qui soutiennent le poids du réservoir supérieur. / © France 3 Paris IDF / Paname
 

Une oeuvre architécturale


A l'étage du deuxième réservoir, avec ses 254 m de long, ce sont 1 800 piliers maçonnés qui soutiennent le poids du réservoir supérieur.
Ce lieu, hautement sécurisé, est aujourd’hui interdit à toute visite.

 
Fraîcheur et humidité permettent de conserver l'eau à température des sources de 12 °C. / © France 3 Paris IDF / Paname
Fraîcheur et humidité permettent de conserver l'eau à température des sources de 12 °C. / © France 3 Paris IDF / Paname
 

Le saviez-vous ?


 Le réservoir de Montsouris représente à lui seul 30 %  des capacités de stockage des eaux de Paris.
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Autour de Notre-Dame, les petits Parisiens font leur rentrée dans des écoles décontaminées au plomb

Les + Lus