Des milliers de personnes manifestent à Paris pour un "cessez-le-feu" à Gaza

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi à Paris pour un "cessez-le-feu" et mettre fin au "massacre à Gaza".

Dans le cortège, de nombreux drapeaux palestiniens, et des partis et associations classées à gauche et à l'extrême gauche qui ont apporté leur soutien à cette marche : La France insoumise (LFI), le NPA, Les Écologistes, Attac...

Convoquée avec pour mot d'ordre "Halte au massacre à Gaza ! La France doit exiger un cessez-le-feu immédiat", la manifestation s'est élancée de la place de la République vers 15h30.

Cinq semaines après le début de la guerre déclenchée par l'attaque sanglante lancée par le mouvement islamiste palestinien Hamas le 7 octobre, 1 200 personnes ont été tuées en Israël, en majorité des civils, et 11 078 dans les bombardements menés en représailles par l'armée israélienne dans la bande de Gaza, essentiellement des civils aussi, dont 4 506 enfants, selon les chiffres des deux camps.

"Je suis pour le cessez-le-feu"

"Je suis pour le cessez-le-feu, pour la paix dans le monde et entre les Arabes et les Juifs. Contre la barbarie d'Israël et du Hamas, les deux !", a dit Imen Ghattassi, croisée par l'AFP dans le cortège.

"C'est élémentaire qu'en tant que militants ou que simple citoyens, on soit dans la rue pour soutenir le peuple palestinien", a dit Claude Marill, militant à la FSU de 85 ans et favorable à une "solution d'un seul État palestinien, binational et laïc".

Les députés LFI Mathilde Panot et Eric Coquerel, dont le parti est sous le feu des critiques pour ses positions jugées ambiguës vis-à-vis de l'antisémitisme, étaient présents dans le cortège.

Les parlementaires écologistes Yannick Jadot et Sandrine Rousseau étaient également présents, à la veille d'une marche contre l'antisémitisme à l'appel des présidents des deux assemblées où la présence annoncée de l'extrême droite a fait polémique.

L'actualité "International" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Paris Ile-de-France
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité