L'aéroport d'Orly perturbé après l'intrusion d'une trentaine de militants du mouvement Extinction Rebellion

Des militants du mouvement Extinction Rebellion ont pénétré illégalement ce vendredi matin dans l'aéroport d'Orly. Enchaînés sur l'une des pistes, les activistes entendaient protester contre la reprise des vols intérieurs. La gendarmerie des transports aériens les ont évacué peu après midi. 

Une trentaine d'activistes ont arrêté un vol en partance vers la Corse à 10h ce vendredi matin.
Une trentaine d'activistes ont arrêté un vol en partance vers la Corse à 10h ce vendredi matin. © DR
Ils ont envoyé un message à 9h40 à Aéroports de Paris, pour les prévenir de leur action. Et leur demander de fermer les pistes d’Orly. Vingt minutes plus tard, une trentaine de militants de l’organisation citoyenne Rebellion Extinction ont finalement pénétré dans l’aéroport, tout juste rouvert après plus de trois mois d’arrêt. "Nous sommes arrivés à 10h par les pelouses et nous avons intercepté un avion qui était en partance pour la Corse. Nous étions face au cockpit avec un fumigène rouge qui signifie danger. L’avion a mis un quart d’heure pour éteindre ses réacteurs", explique Franck, un des activistes. Les militants ont ensuite décidé de s’enchaîner deux par deux sur le tarmac à l’aide d’antivols. Des chaînes que la gendarmerie des transports aériens a dû briser pour les déloger aux environs de midi. 
Les militants d'Extinction Rebellion sont enchaînés deux par deux sur la piste principale de l'aéroport d'Orly.
Les militants d'Extinction Rebellion sont enchaînés deux par deux sur la piste principale de l'aéroport d'Orly. © DR.

Par cette action, Extinction Rebellion qui a lancé depuis une semaine une campagne de désobéissance civile, entend protester contre le maintien des vols intérieurs. "Le gouvernement essaie de faire une opération de com’ sur l’interdiction de quelques vols intérieurs mais en même temps il finance à coup de milliards d’argent public la relance de l’industrie aéronautique. Quelle est la logique ? Extinction Rebellion demande une politique courageuse pour lutter contre le changement climatique et l’effondrement de la biodiversité. Pas des mesures hypocrites ou lâches. Nous demandons la seule mesure qui s’impose : L’interdiction de tous les vols intérieurs. Maintenant !", expliquent les militants dans un communiqué. Les activistes dénoncent également des problèmes de sécurité dans l’aéroport. "La police a mis une demi-heure pour arriver alors que nous étions sur une piste. Cela en dit long sur la sécrité à Orly. Nous ne comptons pas partir, nous a indiqué ce matin un des activistes, précisant que d’autres militants étaient dans l’enceinte de l’aéroport. 
De son côté, Aéroport de Paris (ADP) indique qu'aucun vol n'est pour le moment impacté par cette action mais que la situation peut évoluer dans la journée. Ce vendredi, 8000 passagers sont attendus soit 10% de la fréquentation habituelle. Seuls 74 vols sont programmés. Ils étaient au nombre de 600 à la même période l'an passé.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports aériens économie transports
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter