Contre la surconsommation, le « Black Friday » détourné en « Green Friday »

Apocalypse, novembre 2017. Des dizaines de consommateurs brésiliens se jettent sur des écrans de télévision, vendus à prix cassés à l’occasion du « Black Friday ». / © Sebastião Moreira/EFE/Newscom/MaxPPP
Apocalypse, novembre 2017. Des dizaines de consommateurs brésiliens se jettent sur des écrans de télévision, vendus à prix cassés à l’occasion du « Black Friday ». / © Sebastião Moreira/EFE/Newscom/MaxPPP

Le réseau d'entreprises solidaires Envie prend le contrepied des mégapromotions du « Black Friday ». Pionniers du recyclage, ils détournent l’opération avec des ateliers de réparation organisés gratuitement toute la journée.

Par Pierre De Baudouin

Plutôt « black » ou « green » ? Face à « Black Friday », journée de mégapromotions à l'approche de Noël et tradition consumériste venue des Etats-Unis, le réseau d'entreprises solidaires Envie prend le contrepied.

Leur opération : le « Green Friday », soit un jour dédié au recyclage et à la réparation pour inciter les consommateurs à revoir leurs habitudes.

Interview d’Eric Gastineau, directeur magasin "Envie Trappes" ►
Contre la surconsommation, le « Black Friday » détourné en « Green Friday »

Un détournement écolo, avec des ateliers gratuits

Pour dénoncer la consommation de masse et dire stop au gaspillage, ces spécialistes de la remise en état de produits électroniques et électriques mettent en place des ateliers de réparation. Le tout gratuitement, dans 45 magasins.
Ce détournement écolo du Black Friday, organisé jusqu’au samedi 25 novembre, vise surtout les produits high tech, dont l’impact environnemental est particulièrement élevé. Rénovés, leur durée de vie peut être largement rallongée.

En France, on estime que 15 millions de consommateurs ont participé au Black Friday l’année dernière, pour plus de 735 millions d’euros dépensés.

Sur le même sujet

Journée de chasse en Seine-et-Marne

Près de chez vous

Les + Lus