JO de Paris 2024 : "Je reste sans voix", l'absence de la croix du dôme des Invalides de l'affiche officielle crée la polémique

Au lendemain de leur présentation par les organisateurs, les deux affiches officielles des Jeux olympiques et paralympiques créées par l'artiste Ugo Gattoni font réagir sur les réseaux sociaux. En cause, l'absence de croix sur le dôme des Invalides.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

"Nous ne ferons aucun commentaire." Si le diocèse aux Armées françaises souhaite garder le silence, ce n'est en revanche pas le cas pour nombre d'élus Les Républicains (LR) et Rassemblement national (RN) sur les réseaux sociaux. Ils s'insurgent quant à l'absence de la croix au sommet du dôme de la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides sur les affiches officielles des Jeux dévoilées hier.

"Je reste sans voix [...] Qui a enlevé la croix du dôme des Invalides et oublié un drapeau Bleu Blanc Rouge ? C'est juste l patrimoine de la France", s'est fendu d'une publication sur le réseau social X, Pascal Thevenot, maire de Vélizy-Villacoublay, dans les Yvelines.

Un constat manifestement partagé par l'ancien député Bernard Carayon, ou encore le député RN Grégoire de Fournas. Il dénonce sur X une "suppression scandaleuse" de la croix du dôme des Invalides.

"Ils sont prêts à nier la France jusqu'à travestir la réalité pour annuler son histoire", regrette également dans une publication François-Xavier Bellamy, député européen et ancien adjoint au maire de Versailles. "La France aurait-elle honte de son héritage chrétien et républicain", questionne quant à lui l'ancien député Julien Aubert, à propos de l'absence de la croix, mais également du drapeau tricolore.

Ils sont prêts à nier la France jusqu'à travestir la réalité pour annuler son histoire

François-Xavier Bellamy, député européen et ancien adjoint au maire de Versailles

sur le réseau social X

La croix se situe au sommet de la flèche fleurdelisée qui surplombe le dôme de la cathédrale Saint-Louis-des-Invalides, construite à partir de 1676 par l'architecte du roi Jules Hardouin-Mansart, et siège de l'évêque du diocèse aux Armées françaises.

Conçues pour représenter "la diversité" et "la richesse" des JO

Or, présentées ce lundi par les organisateurs des Jeux olympiques et paralympiques de Paris, les deux mettent en scène plusieurs symboles de la capitale à l'instar de l'hôtel des Invalides, tels que la tour Eiffel, les fontaines Wallace ou encore le métro parisien.

"Un parti pris de l'artiste", selon le comité d’organisation de Paris 2024 (Cojo), contacté par nos confrères du Parisien. Des "œuvres artistiques à part entière", rappelait hier Tony Estanguet à propos des deux affiches.

→ À lire : JO de Paris 2024 : les affiches officielles dévoilées par les organisateurs

Ces affiches, conçues pour représenter "la richesse" et "la diversité" des Jeux sont exposées dès ce jeudi 5 mars sur les panneaux d'affiches de la Ville de Paris ainsi que dans la nef du musée d'Orsay durant toute la semaine.