Cet article date de plus de 5 ans

La COP21 fait les affaires de l'hôtellerie de luxe parisienne

Sur la seule journée du dimanche 29 novembre, par rapport au dimanche équivalent de 2014, le taux d'occupation parisien gagne plus de 6 points et le prix moyen bondit de quelque 58%. Un résultat spectaculaire, indique un cabinet spécialisé sur ce secteur.
© Fred Dufour/AFP Photos
Avec l'arrivée à Paris de 150 chefs d'État et de leurs équipes pour la COP21, l'hôtellerie de luxe parisienne enregistre un fort taux d'occupation et une hausse de 58% du prix moyen, une bouffée d'oxygène après une brutale dégringolade de chiffre d'affaires suite aux attentats du 13 novembre.

"Dans un contexte tristement perturbé, cet événement exceptionnel vient ponctuellement compenser les pertes considérables de chiffre d'affaires accumulées depuis deux semaines, sans parler des annulations des séjours de fin d'année", indique le cabinet conseil spécialisé dans le secteur hôtellerie MKG dans un communiqué.

Selon le constat de MKG, ce sont les 4, 5 étoiles et les palaces qui profitent le plus de l'évènement. L'hôtellerie économique et milieu de gamme affiche encore un léger recul par rapport à l'an passé, mais efface tout de même en bonne partie l'impact négatif des attentats du 13 novembre".

Pour ces experts, ce sommet mondial est aussi un signe positif envoyé au monde sur la capacité de Paris à assurer la sécurité de ses hôtes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cop21 environnement société écologie tourisme économie