• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

La Formule E à Paris, un ePrix silencieux

Une course de Formule E, à Mexico, en avril 2016. / © Jose Mendez/EFE/Newscom/MaxPPP
Une course de Formule E, à Mexico, en avril 2016. / © Jose Mendez/EFE/Newscom/MaxPPP

Ce samedi 23 avril, le championnat du monde de Formule E fait escale dans les rues de Paris où se déroule la septième édition de la compétition. Cet ePrix aura lieu autour des Invalides, en plein coeur de la capitale. Les promeneurs devront-ils donc craindre pour leurs tympans ? 

Par Yacine Belbouab

Samedi, autour des Invalides, vous verrez sans doute passer des bolides... La Formule E, le nouveau Grand Prix de monoplace 100 % électrique s'invite en plein coeur du 7ème arrondissement. Pour un Parisien, la voiture électrique rime avec Autolib', donc pas d'inquiétude pour les tympans. Faudra-t-il pourtant s'équiper de bouchons auditifs le jour J ?

Des voitures peu bruyantes

Inutile de le rappeler, les monoplaces de Formule 1 sont connues pour leur bruit assourdissant. Ces voitures émettent un son d'en moyenne 135 décibels. Dans une interview parue sur le site Metro News Sport, Alejandro Agag, le patron de la compétition, affirme que « la Formule E a un son unique, futuriste et amusant ». Certes, mais qu'en sera-t-il pour nos oreilles ? Ces véhicules à propulsions électriques, qui n'émettent pas de CO2, produisent un son très différent de celui des Formule 1. Selon le site du centre de l’antibruit d’Alsace, les F1font autant de bruit qu'un moteur d’avion au décollage. Ce son dépasse même le seuil de décibels atteints lors d'un concert de rock.

En revanche, les véhicules de FE produisent un son de "seulement" 80 décibels, soit un bruit moins important que celui d'une tondeuse à gazon. 80 décibels, c’est également le seuil de bruit au travail qui oblige les employeurs à mettre, à disposition de leurs salariés, des protections individuelles contre le bruit (casques ou bouchons).

Et les Parisiens ne sont-ils pas habitués au bruit ? Klaxons, démarrages, embouteillages... La circulation dense et bruyante de la capitale atteint souvent ce fameux seuil des 80 décibels. Bref, vous n'aurez pas à vous balader samedi dans les rues de Paris avec votre casque anti-bruit.
"Le nouveau son de la Formule E" (FIA Formula E Championship)

Des sons et des technologies innovants

Rien à voir avec la Formule 1. La Formule E produit un bruit spécial. Sur les vidéos d’essais, le bruit des bolides s'apparente plus à celui d'une voiture télécommandée, ou à un son de jeux vidéo. A défaut d’entendre le moteur d’une F1, on entend les crissements de pneus et les frottements dus au passage des vitesses. Les F1 ont la particularité de renvoyer un son très fort lors des courses. C'est l'une de leur marque de fabrique, très attendue par les spectateurs durant les Grands Prix.

Lors du ePrix de Paris, ils ne retrouveront pas cette adrénaline mais Alejandro Agag affirme tout de même que « le son est suffisamment fort pour exciter les fans, tout en étant suffisamment bas pour nous permettre d'organiser des courses en centre-ville sans pollution sonore. C'est le niveau de bruit idéal ». Ainsi, Pékin, Buenos Aires, Long Beach ou encore Mexico ont déjà accueilli cet événement. Paris sera la septième des 10 éditions prévues pour ce championnat du monde. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Des boues provenant d'une station d'épuration répandues dans les champs créent la polémique dans les Yvelines

Les + Lus