La Mairie de Paris veut proposer un confinement de 3 semaines

Quelques minutes plus tôt le Premier ministre Jean Castex a déclaré dans une conférence de presse que Paris et l’entièreté de l’Île-de-France est en surveillance renforcée.

Photo d'une rue de Paris quasiment vide le 18 mars 2020, 2e jour de confinement obligatoire en France - Christophe ARCHAMBAULT / AFP
Photo d'une rue de Paris quasiment vide le 18 mars 2020, 2e jour de confinement obligatoire en France - Christophe ARCHAMBAULT / AFP

La mairie de Paris va proposer au gouvernement un confinement "tout court" strict mais court de trois semaines dans la capitale afin "d'avoir la perspective de tout rouvrir", y compris bars, restaurants et lieux culturels, a affirmé le premier adjoint à la maire de Paris Emmanuel Grégoire jeudi soir chez nos collègues de Franceinfo. "Le temps des actes est venu", a-t-il martelé. 

Selon M. Grégoire, "la situation actuelle” sous couvre-feu est "la pire parce que ce sont des demi-mesures avec de mauvais résultats". Il rejette également l’éventualité d’un confinement le week-end qu’il juge "très contraignant sur le plan de l'impact sociétal et assez peu efficace sur le plan sanitaire". 

Lire aussi Covid-19 : ce qu’il faut retenir du discours de Jean Castex

Quelques minutes plus tôt le Premier ministre Jean Castex a déclaré dans une conférence de presse que Paris et l’entièreté de l’Île-de-France est en "surveillance renforcée", mais exclut un nouveau confinement pour le moment. Il doit être décidé au "dernier moment". "Il faut le faire à bon escient, au bon moment, et dans la bonne mesure (…) il faut tout faire pour le retarder", a-t-il précisé.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société