Le cinéaste de la Nouvelle vague Jean-Luc Godard est mort à l'âge de 91 ans. Il avait réalisé de nombreux films à Paris. Les hommages se multiplient sur les réseaux sociaux.

On se souvient de Jean Seberg vendant le New-York Herald Tribune sur les Champs-Elysées à Paris dans le film "À Bout de Souffle". On se souvient également de Jean-Paul Belmondo dans "Pierrot Le Fou" et la voix de BB dans "Le Mépris" : "Tu les aimes mes seins ?"  Des chefs-d'oeuvres du 7e Art.

JLG décédé à 91 ans

Le réalisateur Franco-Suisse est décédé à l'âge de 91 ans. "Il s'est éteint paisiblement à son domicile à Rolle, en Suisse, au bord du Lac Léman, entouré de ses proches. Il sera incinéré", a annoncé son épouse, la réalisatrice Anne-Marie Miéville, dans un communiqué. "Aucune cérémonie officielle n'aura lieu", a-t-elle précisé, pour celui qui fuyait les honneurs.

Le cinéaste a eu recours à l'assistance au suicide a confirmé un conseiller de la famille, assistance, légale en Suisse, suite à "de multiples pathologies invalidantes "selon les termes du rapport médical", a-t-il expliqué.

Jean-Luc Godard est né à Paris le 3 décembre 1930. Il obtient une maîtrise en ethnologie à la Sorbonne, le jeune homme passe son temps dans les salles obscures et la Cinémathèque. Il collabore  aux Cahiers du cinéma et va y rencontrer François Truffaut, Eric Rohmer ou Claude Chabrol. 

Plus de 120 films

En 1954, il réalise son premier film, Opération béton, un court métrage documentaire sur la construction d'un barrage, le début d'une longue carrière derrière la caméra. Puis suivront des chefs-d'oeuvres du 7 e art, A Bout de Souffle (1960), Le Mépris (1963), Pierrot le Fou. (1965). Jean-Luc Godard qui entend tourner le dos au vieux cinéma français d'après-guerre qu'il déteste, restera comme le chef de file des réalisateurs de la Nouvelle Vague avec François Truffaut.

Les années 80 marquent son grand retour avec des films grand public comme "Sauve qui peut la vie", avec Jacques Dutronc, Isabelle Huppert et Nathalie Baye puis "Détective" avec Johnny Hallyday.

Ses films deviendront de véritables manifestes sur le cinéma, de plus en plus hermétiques. Au total, il aura réalisé environ 125 films, longs et courts, fictions et documentaires.  Récompensé à de nombreuses reprises, il a notamment reçu en 2014 le Prix du Jury, à Cannes, pour son film "Adieu au Langage". En 2010, il reçoit un Oscar d’honneur pour l’ensemble de sa carrière. 

L'homme s'est aussi distingué par son caractère et ses prises de positions. En 1968, il a ainsi demandé l’annulation du festival de Cannes. Provocateur né, Godard était aussi une figure importante mais inclassable pour la gauche. Par la suite, le réalisateur à l'engagement en faveur de la cause palestinienne, parfois accusé d'antisémitisme, réalisera avec sa dernière compagne Anne-Marie Miéville, "Ici et Ailleurs", un film dans lequel il compare les Juifs aux nazis, qui fit scandale. 

De multiples hommages

Célèbre pour ses aphorismes et bons mots, l'homme-cinéma avait de son vivant suggéré son épitaphe : "Jean-Luc Godard, au contraire". Les hommages à cet iconoclaste du cinéma Français se multiplient.

"Et Godard créa le Mépris et c'est à bout de souffle qu'il a rejoint le firmament des derniers grands créateurs d'étoiles...", a réagi Brigitte Bardot sur Twitter. 

"Il a explosé les codes du cinéma dès son premier film", a réagi Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes

"Ce fut comme une apparition dans le cinéma français. Puis il en devint un maître. Jean-Luc Godard, le plus iconoclaste des cinéastes de la Nouvelle Vague, avait inventé un art résolument moderne, intensément libre. Nous perdons un trésor national, un regard de génie", a déclaré ce mardi Emmanuel Macron sur Twitter, après la mort à 91 ans du réalisateur. 
 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité