Cet article date de plus de 4 ans

Les maîtres verriers parisiens, un savoir-faire qui fait recette à l'étranger

Les créations des maîtres verriers de la capitale décorent les appartements de clients richissimes au Koweit, en Grande-Bretagne et en Arabie Saoudite. Un savoir-faire de haut niveau qui s'exporte, et qui fait recette en jouant sur la "marque" parisienne.
Ce panneau de verre sablé doit décorer un appartement luxueux de Monaco, une commande exceptionnelle.
Ce panneau de verre sablé doit décorer un appartement luxueux de Monaco, une commande exceptionnelle. © France 3 Paris IDF
Il n'y a pas que dans la haute-couture que les artisans font du sur-mesure. Chez les maîtres verriers parisiens, les créations décorent les appartements de richissimes clients étrangers.

Des gestes d'ouvrier, basés sur le maniement du burin, le polissage ou encore la dorure. Et ce savoir-faire d'artisan s'exporte : dans l'atelier du maître verrier Bernard Pictet, installé depuis 30 ans dans le 11ème arrondissement de Paris, 85 % des réalisations se vendent à l'étranger.

Des clients au Koweit, en Grande-Bretagne, en Arabie Saoudite

Koweit, Grande-Bretagne, Arabie Saoudite... Les clients sont richissimes, et attendent des commandes exceptionnelles, issues d'un travail d'orfèvre.

Bernard Pictet crée par exemple un panneau de verre sablé, destiné à décorer un luxueux appartement estimé à 300 millions d'euros à Monaco.

Le succès commercial, qui joue sur l'image de la capitale comme une "marque" reconnue internationalement, prouve selon le maître que la création se porte bien, et que "Paris fait encore rêver".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
artisanat économie