Cet article date de plus de 4 ans

Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice de Paris, renonce à se présenter à la primaire de la gauche

Vendredi 9 décembre, Marie-Noëlle Lienemann a annoncé qu'elle renonce à se présenter à la primaire de la gauche.
La socialiste Marie-Noëlle Lienemann.
La socialiste Marie-Noëlle Lienemann. © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP
Un candidat en moins pour l'élection présidentielle. 

Marie-Noëlle Lienemann renonce à se présenter à la primaire de la gauche. Ce n'est pas vraiment une surprise. Appartenant à la gauche du PS, elle était concurrencée sur ce terrain par les plus puissnts Arnaud Montebourg et Benoît Hamon

Invitée de notre antenne, le 30 octobre dernier, la sénatrice de Paris avait mollement défendu son souhait d'aller jusqu'au bout. "Si on veut gagner et donner un nouvel élan dans la société, il faut rassembler toute la gauche. Mon ego ne passe pas au-dessus de cette exigence, mais il faut des convergences politiques", déclarait-elle quand on lui demandait pourquoi il n'y avait pas un seul candidat des "frondeurs" à cette primaire. 

Pour l'heure, elle ne soutient aucun candidat comme elle l'indique dans une interview au Monde.

Notre consoeur du Figaro, Sophie de Ravinel, ajoute que des pressions s'exercaient également sur sa présence sur les listes sénatoriales à Paris pour le renouvellement du Palais du Luxembourg en septembre 2017.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élection présidentielle élections primaires de la gauche