• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

« Neymar casse-toi » : pour les ultras du PSG, la star doit partir

Une des banderoles anti-Neymar déployées dans les tribunes du Parc des princes dimanche soir, lors du match du PSG face à Nîmes. / © FRANCK FIFE / AFP
Une des banderoles anti-Neymar déployées dans les tribunes du Parc des princes dimanche soir, lors du match du PSG face à Nîmes. / © FRANCK FIFE / AFP

Chant insultant, banderoles anti-Neymar… Rien ne va plus entre les supporters et la star brésilienne, en plein feuilleton autour de son transfert. Une polémique qui éclipse la victoire 3 - 0 du PSG face à Nîmes, dimanche soir au Parc.

Par France 3 Paris IDF

Deux ans après, le souvenir de l’arrivée en grande pompe de Neymar au Parc des princes semble bien lointain. Dimanche soir face à Nîmes, match au cours duquel les Parisiens se sont imposés 3 - 0, les tribunes ont en effet réclamé le départ du Brésilien.
Alors que les négociations continuent en coulisses entre le joueur et la direction du club, certains supporters ont affiché clairement leurs demandes. Les ultras ont brandi des banderoles pour le moins insultantes : « Neymar casse-toi » et « Neymar, se faire taper par une pute n’arrive pas qu’en remontada, tu t’en souviens ? » (faisant ainsi référence aux affaires judiciaires de la star).
 

« Neymar, fils de p*te »

Un chant a par ailleurs été repris en tribune, dans une partie du virage Auteuil, traitant le Brésilien de « fils de pute ».
Autre hostilité envoyée de la part des ultras : un texte qualifiant Neymar de « cryptodiva » et de « joueur le plus mal-élevé de l’Histoire du PSG ».  

« Si on perd Neymar, peut-être que je n'en dormirai pas »

Mais si certains supporters semblent frustrés face à l’attitude jugée souvent irrespectueuse de l’attaquant, qui multiplie les messages sous-entendant son désir de revenir en Espagne, Thomas Tuchel affiche, lui, son soutien. « Si on perd Neymar, peut-être que je n'en dormirai pas, a en effet déclaré l’entraîneur à Canal+. Ce n'est pas possible de perdre Ney et de trouver un gars qui fasse les mêmes choses que lui. »
       
Quant au prochain club du Brésilien, son départ apparaissant désormais presque inévitable, le FC Barcelone et le Real Madrid restent les deux destinations les plus évoquées par la presse, au fil des rumeurs et des déclarations.
 

Sur le même sujet

Des boues provenant d'une station d'épuration répandues dans les champs créent la polémique dans les Yvelines

Les + Lus