Parcours, commerces fermés : forte mobilisation attendue pour la manifestation contre les violences policières à Paris

Une manifestation contre le racisme et les violences policières est organisée ce samedi 13 juin à Paris et partira à 14h30 de la place de la République pour rejoindre Opéra. Les commerces seront fermés sur le parcours.
Une manifestante brandit une pancarte "I can't breathe again" en référence à la mort George Floyd aux Etats-Unis lors d'une manifestation à Paris le 2 juin dernier.
Une manifestante brandit une pancarte "I can't breathe again" en référence à la mort George Floyd aux Etats-Unis lors d'une manifestation à Paris le 2 juin dernier. © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

"Nous appelons à une mobilisation nationale sur Paris", peut-on lire sur l'événement Facebook du collectif La vérité pour Adama, organisateur de la manifestation qui partira à 14h30 de la place de la République pour rejoindre la place de l'Opéra, 2 km plus loin.

Ce comité avait déjà organisé une manifestation le 2 juin dernier devant le Tribunal de Grande instance de Paris dans le XVIIe arrondissement de Paris. Une manifestation non-autorisée qui avait réuni 20 000 personnes.

Le collectif a pris la tête des protestations contre le racisme et les violences policières en Île-de-France et lutte depuis plusieurs années pour la reconnaissance de violences exercées contre Adama Traoré, jeune homme noir décédé en juillet 2016 après son interpellation par des gendarmes dans le Val d'Oise.

Fermeture des commerces sur le parcours

La préfecture de police de Paris a ordonné la fermeture des commerces et restaurants situés de la place de la République à la place de l'Opéra à Paris, ainsi que dans certaines portions des rues adjacentes.

Les commerçants et restaurateurs doivent mettre en place "des moyens de protection contre les dégradations et procéder à la fermeture des terrasses et étalages qui devront être vidés de tout mobilier pouvant servir de projectile ou d’arme par destination", indique la préfecture dans un communiqués.

Ainsi, sont concernés les établissements situés place de la République et ses abords, ceux du boulevard Saint-Martin, du boulevard Saint-Denis, Bonne Nouvelle, Poissonnière, Montmartre, des Italiens et du boulevard des Capucines. Ces mesures pourront être levées selon le contexte par les officiers de police.

La préfecture rappelle aussi que les rassemblements "de plus de 10 personnes" ne sont pas autorisés en Ile-de-France "en raison de la crise sanitaire".

Jean-Luc Mélenchon présent

Le chef de file des Insoumis Jean-Luc Mélenchon sera présent à la manifestation. "Ce que nous demandons c'est que la loi, l'ordre, la justice, le respect, la dignité soient les mêmes pour tous", a-t-il affirmé sur BFMTV vendredi.

"Il faut qu'on donne à cette manifestation toute la signification symbolique qu'elle doit avoir, c'est-à-dire que les Français ne se distinguent pas entre eux par leur couleur de peau", a-t-il déclaré. "De même que j'appelle les policiers républicains et antiracistes à manifester leur existence, et à ne pas laisser la parole d'une minorité l'emporter sur les autres", a-t-il poursuivi.

D'autres défilés sont attendus, notamment à Marseille, au départ du Vieux-Port, à Lyon place Bellecour, à Montpellier place de la Comédie, à Nantes place du Bouffay et à Saint-Nazaire, à Bordeaux place de la Bourse (avec des Gilets-Jaunes) ainsi qu'à Strasbourg dimanche.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation économie social police société sécurité