Paris / Primaire UMP : Chenva Tieu déclaré inéligible pour une durée d'un an

Le Conseil Constitutionnel a déclaré Chenva Tieu, candidat à la primaire UMP pour la mairie de Paris, "inéligible en application de l'article L.O. 136-1 du code électoral pour une durée d'un an à compter de la présente décision". La sanction porte sur des erreurs de comptes lors de sa campagne des législatives de 2012 / © Facebook
Le Conseil Constitutionnel a déclaré Chenva Tieu, candidat à la primaire UMP pour la mairie de Paris, "inéligible en application de l'article L.O. 136-1 du code électoral pour une durée d'un an à compter de la présente décision". La sanction porte sur des erreurs de comptes lors de sa campagne des législatives de 2012 / © Facebook

Le Conseil Constitutionnel a déclaré Chenva Tieu, candidat à la primaire UMP pour la mairie de Paris, "inéligible pour une durée d'un an à compter de la présente décision". La sanction porte sur des erreurs de comptes lors de sa campagne des législatives de 2012. 

Par Olivier Couvreur

"Chenva Tieu est déclaré inéligible en application de l'article L.O. 136-1 du code électoral pour une durée d'un an à compter de la présente décision". La décision du Conseil constitutionnel, qui vient confirmer la décision de la commission nationale des comptes de campagne, est désormais irrévocable pour Chenva Tieu, qui était actuellement en course pour la primaire UMP pour les municipales de 2014 à Paris.

>> Lire la décision du Conseil Constitutionnel en intégralité 

La sanction porte sur la campagne des législatives de 2012. Chenva Tieu était alors candidat dans la dixième circonscription de Paris et avait effectué des dépenses, sans passer par son mandataire. Voilà ce que dit le rapport du Conseil Constitutionnel à ce sujet : 

"...Le compte de campagne de M. Chenva TIEU, candidat aux élections qui se sont déroulées les 10 et 17 juin 2012 en vue de la désignation d'un député dans la 10ème circonscription de Paris, a été rejeté par la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques dans sa décision du 14 janvier 2013 au motif que le candidat a payé directement 6 901 euros de dépenses, soit 15,63 % du montant total des dépenses et 9,88 % du plafond des dépenses autorisé"


Cette décision d'inéligibilité devrait avoir pour conséquence le retrait de l'entrepreneur et secrétaire UMP de la Primaire UMP, cela à une semaine du vote qui se doit se dérouler du 31 mai au 3 juin.

Après la décision de Rachida Dati de retirer sa candidature, il reste donc dorénavant quatre candidats en lice : Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Legaret, Franck Margain et Pierre-Yves Bournazel.

>> En savoir plus sur la Primaire UMP à Paris

Sur le même sujet

Deux paysagistes proposent une tombe-jardin plus écologique et moins chère

Les + Lus