“Patrick”, le premier TGV, fait ses adieux aux Parisiens à la gare de Lyon ce weekend

"Patrick", de passage à Saint-Denis le 25 février 2020, avant sa présentation à la gare de Lyon à Paris. / © BERTRAND GUAY / AFP
"Patrick", de passage à Saint-Denis le 25 février 2020, avant sa présentation à la gare de Lyon à Paris. / © BERTRAND GUAY / AFP

Retirée de la circulation en décembre après près de 40 ans de service, la rame TGV 01 va achever sa tournée d'adieu avec une présentation au grand public à la gare de Lyon ce weekend. L'événement est gratuit, mais accessible sur réservation.

Par PDB / France 3 PIDF / AFP

Si vous voulez faire vos adieux à "Patrick", le premier TGV, rendez-vous à la gare de Lyon à Paris, ce weekend. Le train, retiré de la circulation en décembre après près de 40 ans de service, s’apprête à achever sa tournée d’au revoir avec une présentation en public samedi et dimanche à Paris.
Sortie des ateliers d'Alstom à Belfort en juin 1978, la rame TGV 01 a servi pour les essais du TGV avant sa mise en service entre Paris et Lyon en 1981. A 260 km/h à l'époque, puis à 270 km/h un an plus tard. Modernisé pour passer à 300 km/h et repeinte plusieurs fois, le train a fini sa carrière sur un Paris-Lille le 14 décembre avec 13 478 014 km au compteur. Et avec elles les dernières rames d'origine.

"Il a fait rêver des générations et des générations d'enfants"

"Ce train est mythique, a expliqué Antoine Leroy, mardi lors d'une présentation au technicentre du Landy, près de Paris. Il a fait rêver des générations et des générations d'enfants, et aussi de parents… C'est un savoir-faire, c'est une fierté française." Ce conducteur SNCF a pris, avec quelques collègues, l'initiative de monter cette tournée d'adieu : "On s'est dit qu'on ne pouvait pas laisser partir ces rames dans l'anonymat après quarante ans d'histoire. C'est aussi notre ADN."
Pour sa tournée d'adieu, la rame 01 a été repeinte avec ses motrices orange vif comme dans les années 1980, les voitures arborant les livrées suivantes, à dominantes bleue et grise. A l'intérieur, une exposition raconte l'épopée du TGV à la française, de la conception à la prochaine génération.

Un événement gratuit, mais sur réservation

"Le TGV 01 s'appelle Patrick parce que c'était le prénom du fils du premier conducteur", a précisé Antoine Leroy. La rame 02, qui a aussi servi aux essais du TGV, s'appelle de même Sophie. Parmi les 109 rames originellement construites par Alstom pour le réseau sud-est, la 16 est celle du record du 26 février 1981 (380 km/h) et de l'inauguration de la ligne nouvelle Paris-Lyon par le président François Mitterrand, le 22 septembre 1981.
Face au succès médiatique de la tournée dédiée aux cheminots dans plusieurs centres de maintenance TGV, la SNCF a décidé de présenter "Patrick" au grand public Gare de Lyon, à Paris, ce samedi 29 février et dimanche 1er mars, de 8h à 18h. L'événement est gratuit, mais les personnes intéressées devaient s'inscrire à partir de ce mercredi sur le site inscriptions-aurevoirpatrick.com (mercredi en début d'après-midi, les réservations étaient déjà complètes pour Paris). Patrick s'arrêtera ensuite à Lyon-Perrache, le samedi 7 mars de 10h20 à 18h et le dimanche 8 mars de 8h à 17h.
 

Sur le même sujet

Les + Lus