Pollution au plomb à Notre-Dame : le nettoyage des écoles commence à Paris

Opération de décontamination jeudi rue Saint-Benoît, située à proximité de Notre-Dame. / © MARTIN BUREAU / AFP
Opération de décontamination jeudi rue Saint-Benoît, située à proximité de Notre-Dame. / © MARTIN BUREAU / AFP

Les travaux de décontamination au plomb ont débuté dans le quartier de Notre-Dame, alors que des concentrations élevées du métal toxique ont été relevées dans quatre écoles parisiennes autour de la cathédrale.

Par PDB / AFP

Vu l’allure des hommes en combinaison blanche chargés de pulvériser un liquide bleuâtre sur le bitume, avant le passage des pelleteuses, la scène semble sortir tout droit d’une dystopie futuriste. Dans l’enceinte du groupe scolaire de la rue Saint-Benoît, les travaux de dépollution ont commencé cette semaine, après la publication d’analyses révélant des concentrations élevées de plomb, supérieures à 7.000 µg/m². Trois cours extérieures sont concernées, avec le retrait de 220 à 240 tonnes de goudron sur une surface de 1853 m2.
Le bitume retiré, stocké dans des sacs pour déchets dangereux, sera envoyé en Mayenne pour être traité. La situation justifiait « une intervention spécifique » d’après la mairie de Paris, qui avait fermé le 25 juillet cet établissement du 6e arrondissement de Paris, accueillant 180 enfants en centre de loisirs.

Un chantier de décontamination mené « en urgence totale »

Mené « en urgence totale par la Ville, en deux jours », le chantier de la rue Saint-Benoît va coûter un total de 200 000 euros. « L'enjeu, c'est d'être prêts pour la rentrée scolaire », explique d'ailleurs Bérénice Delpal, directrice des Affaires scolaires à la mairie.
Au total, 12 écoles ont été analysées dans un périmètre autour de la cathédrale et de points de contamination dans les 1er, 4e, 5e, 6e et 7e arrondissements. L’opération de décontamination consiste entre autres à un débitumage après l'application d'un surfactant, produit permettant de « figer » le plomb. Sur le parvis de Notre-Dame, un gel désincrustant va être utilisé.
Rue Saint-Benoît, une nouvelle couche de bitume devrait être posée le 19 août, l’idée étant de terminer l’ensemble de l’opération au plus tard le 24 août, avant la rentrée des professeurs. Et toujours concernant la pollution au plomb, des analyses vont par ailleurs être diligentées dans les deux jours dans les parcs et jardins du 6e arrondissement comportant des aires de jeux.

 

Sur le même sujet

Les + Lus