Première manifestation anti-masques à Paris : la police verbalise 123 participants

Quelques centaines de manifestants se sont rassemblés ce samedi sur la place de la Nation pour protester contre le port obligatoire du masque. La préfecture de police de Paris indique avoir procédé à 123 verbalisations.

Une manifestante portant une pancarte "Laissez nos enfants respirer", lors du rassemblement anti-masques place de la Nation, ce samedi 29 août.
Une manifestante portant une pancarte "Laissez nos enfants respirer", lors du rassemblement anti-masques place de la Nation, ce samedi 29 août. © IP3 PRESS/MAXPPP
Première manifestation anti-masques à Paris ce samedi, place de la Nation. Quelques centaines de manifestants se sont ainsi réunis en début d’après-midi autour du Triomphe de la République, sur lequel plusieurs banderoles ont été accrochées, l’une d'entre elles indiquant par exemple : "Stop aux mensonges, à la corruption, à la dictature. Un monde de paix, de liberté et d’amour pour nos enfants."

Entourés d’un cordon de policiers, les manifestants ont notamment scandé "Liberté !" à plusieurs reprises. Sur certains T-shirts, on pouvait par ailleurs lire des messages comme "Mon immunité = mon terrain et mon hygiène de vie".  Les militants anti-masques revendiquent en effet des valeurs de libre-arbitre, critiquant un discours politique selon eux anxiogène et soulignant des contradictions entre le discours tenu par le gouvernement au printemps et les contraintes imposées aujourd’hui. Stéphane C., un habitant de Seine-Saint-Denis qui a créé l’un des nombreux groupes anti-masques qu’on trouve sur Facebook, expliquait ainsi à France 3 Paris Île-de-France – en amont de la manifestation – vouloir dénoncer une "atteinte à notre liberté". Place de la Nation, le rassemblement a regroupé entre 200 et 300 personnes selon l’AFP. Au cours de l’événement, de nombreux manifestants ont décidé d’enlever leur masque, comme on peut le voir sur ces images.

123 verbalisations, une personne "interpellée pour outrage et rébellion"

Contactée, la préfecture de police de Paris confirme avoir procédé à 123 verbalisations parmi les participants, l’amende étant de 135 euros. L'organisatrice de la manifestation fait d’ailleurs partie des personnes verbalisées, précise la PP. Une personne a par ailleurs été "interpellée pour outrage et rébellion".  La préfecture de police explique avoir appelé à la dispersion, les participants à la manifestation "ne respectant pas les engagements pris lors de la déclaration de manifestation" selon les autorités. La PP évoque ainsi le port du masque et le respect de la distanciation. Alors que le rassemblement parisien représente l’un des premiers regroupements anti-masques en France, d’autres pays voisins sont concernés. En Allemagne, une manifestation – également dispersée – a réuni ce samedi près de 18 000 participants.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
manifestation coronavirus/covid-19 santé société