Que faire à Paris (et en Île-de-France) cette semaine ? Leonard de Vinci, histoire d'amour chez le psy et une ressourcerie

replay

Ils transforment des histoires d'amour en pièce de théâtre, des grands peintres en danseurs ou plus simplement, des planches de bois en décor. Un Soir à Paris vous présente les sorties de la semaine.

Le mouvement du maître

Le théâtre du Gymnase, dans le 10e arrondissement, vous invite à entrer dans Codex, un spectacle de danse qui évoque la vie et le génie de Léonard de Vinci. Sur la scène, le grand savant et sa muse, Mona Lisa dans un tango hors-cadre et revisite les relations entre le peintre et son modèle.

Dans cette scène du tableau, les deux danseurs, Christopher Lopez et Lea Pougheon, se donnent la réplique : "Jouer Leonardo da Vinci c'est incroyable, c'est un homme qui est connu de tous par ses écrits, ses gravures, ses dessins".

Présenté au théâtre du Gymnase, le spectacle s'inspire du livre Codex Atlanticus, un recueil d'inventions, de notes et de dessins, écrit par Léonard de Vinci. Le récit d'une vie consacrée à la découverte : "Il a quand même abordé tous les sujets avec un goût artistique assez exceptionnel pour l'époque. Lorsqu'on pense que la moitié des choses qu'on a aujourd'hui viennent de ses idées, c'est assez impressionnant", souligne le metteur en scène et chorégraphe Matteo Reggiori.

Entre cirque, théâtre et danse, Codex exprime en mouvements cette incroyable destinée à découvrir jusqu'au 27 février.

Histoire d'amour et d'au revoir

Au théâtre Michel, l'ambiance oscille entre amour et trahison. Le comédien et metteur en scène Sébastien Azzopardi nous explique sa version des faits : "C'est une femme, Valentine, qui traîne son mari chez le psy pour faire une thérapie de couple. On va assister, au cours de la pièce, à vingt ans de la vie de ce couple, tantôt racontée par Valentine, tantôt racontée par Sam. On va voir plein de moments de leur vie, leurs compromis, les petites lâchetés du quotidien, les mensonges, tout ce qu'on a enterré sous le tapis et qui va ressortir".

Ma Version de l'histoire, une pièce d'autant plus frappante que deux des acteurs sont ensemble dans la vraie vie. Un spectacle à voir seul ou accompagné jusqu'au 6 juillet.

Une deuxième vie dans le décor

La Ressourcerie du théâtre de l'Aquarium est un lieu rare et durable. Dans le 12e arrondissement, un bâtiment renferme de nombreux trésors. Créée en 2022 par l'Aquarium, cette ressourcerie collecte et gère du matériel de théâtre qui n'est plus utilisé.

Mobilier, costume, décor et autres structures, tout est répertorié dans cette gigantesque caverne d'Ali Baba. Impossible même pour Cindy et Juliette, qui travaille dans ce lieu au quotidien, de connaître le nombre exact d'objets entreposés. 

"L'idée, c'est d'essayer, dans l'idéal, de les réemployer tels quels ou légèrement transformés. C'est pour cela qu'on a l'atelier, pour pouvoir recréer de nouvelles scénographies à partir d'éléments déjà existants", nous explique Cindy Varin, cheffe de la Ressourcerie.

Alice Godefroid est scénographe, sa compagnie est en résidence au théâtre de l'Aquarium et elle passe le plus clair de son temps à l'atelier : "Je transforme, je fais avec l'existant, je ne bouge pas d'ici. Aller dans des magasins de bricolage en périphérie, prendre ma voiture, c'est quand même moins sympa".

En expérimentation jusqu'en 2024, la Ressourcerie a déjà fourni une trentaine de compagnies en résidence. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité