Réchauffement climatique : Paris - Xavier va marcher 40 km autour du périphérique, pour dire non à la pollution !

La pollution due aux émanations des voitures contribuent au dérèglement climatique. / © France 3 Régions
La pollution due aux émanations des voitures contribuent au dérèglement climatique. / © France 3 Régions

Un Seine-et-Marnais de 45 ans veut faire le tour de Paris, le long du périphérique... à pied. Une longue marche de 40 kilomètres, pour dénoncer la pollution de l'air et ses conséquences sur le climat.

Par France 3 Paris IDF/ET

Le coureur Xavier Vatin, en repérage aux portes du périphérique parisien. / © Emmanuel Tixier pour F3 Paris IDF
Le coureur Xavier Vatin, en repérage aux portes du périphérique parisien. / © Emmanuel Tixier pour F3 Paris IDF

De bonnes chaussures aux pieds et une tenue jaune fluo sur le dos, pour être bien vu, Xavier Vatin est fin prêt pour son périple sportif. 40 kilomètres de randonnée au milieu du béton, masque de protection autour du visage... Plutôt inattendu pour un amoureux de la randonnée en pleine nature.

A 45 ans, Xavier n'en sera pas à son premier défi sportif. "J'ai fait pas mal de marathons, des trails", raconte-t-il, en plein repérage, du côté de la Porte de Versailles. L'année dernière, "j'ai fini par la Verticale de la Tour Eiffel". Une ascension de 1.665 marches, soit 276 mètres, accompli en 20 minutes. "Je suis arrivé dernier, mais je ne l'ai pas fait pour le résultat", sourit-il.
Cette fois, ce sera une course de neuf heures autour de la capitale, le long du boulevard périphérique. Pas grand-chose à voir avec la forêt de Rambouillet, le célèbre itinéraire francilien du GR 1 ou les grands espaces de l'Oise. Le prochain départ de Xavier : Porte de Charenton, mercredi 17 octobre. Avant une marche "dans le sens des aiguilles d'une montre", explique le sportif.
Ancien militaire, Xavier vit aujourd'hui à Montereau-Fault-Yonne, de petits boulots, toujours en rapport avec la nature. Et pour le reste, il parcourt tout-de-même 50 km à pied par semaine. Mais pourquoi donc marcher de la sorte au milieu du béton, entre le périph' et le flot des voitures ? 

"En ce moment, le climat se dérègle. Il faut agir rapidement. Si les gens peuvent éviter de prendre la voiture pour faire 500 mètres. Ce serait déjà bien !", explique-t-il. Protester contre la pollution de l'air dans la capitale... Mais également transmettre sa passion pour la marche et la randonnée à son fils Théo. 

Cette histoire, Xavier entend aussi la partager avec le plus grand nombre. Il a créé un site internet (lecoureuretsonfils.fr), et une page Facebook. Pour donner des envies d'évasion.

A lire aussi

Sur le même sujet

Des taxis ambulanciers du Val d'Oise se disent victimes de contrôles abusifs de la Sécurité Sociale

Les + Lus