RER C : un investissement de 4 milliards pour remettre sur les rails 'la pire ligne" du réseau de RER

Patience pour les 540 000 usagers quotidien du RER C. Île-de-France Mobilités a voté mercredi soir un investissement de près de 4 milliards d'euros. Le but : améliorer le service d'une des lignes parmi les plus malades du réseaux francilien.

Il y a une semaine Valérie Pécresse, la présidente de la région IDF, avait promis une amélioration dès le mois d'avril pour la pire ligne et une série de mesures pour améliorer sa régularité. Le RER C souffre de gros problèmes de régularité depuis plusieurs mois.

Mercredi soir, Ile de France mobilité a voté le nouveau schéma directeur de la ligne C avec à la clé un financement de 4 milliards d'euros. Il s'agit de "stopper la baisse de performance et améliorer durablement sa régularité", alors que la fréquentation sera amenée à augmenter sur les branches sud et ouest de cette longue ligne dans les prochaines années, a indiqué dans un communiqué l'autorité régionale organisatrice des transports (IDFM).

De nouvelles rames à partir de 2033


Il s'agit notamment de remplacer l'ensemble des rames 172 Z2N circulant sur la ligne par des rames de nouvelle génération (Z2N NG) à partir de 2033.
Les infrastructures actuelles devront faire l'objet d'adaptations (ajustement de la hauteur des quais, alimentation électrique) pour accueillir ces nouveaux trains "plus modernes, confortables, capacitaires et connectés", selon IDFM. 
Avec ses 176 kilomètres de voies et ses 540.000 utilisateurs par jour, la ligne C est l'une des plus longues et la quatrième plus fréquentée du réseau francilien.
L'autorité régionale va également financer la construction de deux nouveaux ateliers de maintenance, à Brétigny-sur-Orge (Essonne) et Gennevilliers (Hauts-de-Seine), et rénover et étendre celui des Ardoines (Val-de-Marne).

De nouvelles caténaires entre Bibliothèque F. Mitterrand et Athis-Mons

Sont aussi prévus le changement des caténaires, notamment sur l'axe Bibliothèque François Mitterrand/Athis-Mons, et la modernisation ferroviaire du Val d'Orge, un point névralgique au sud-est de la ligne, pour augmenter notamment la desserte du RER C entre Juvisy et Brétigny-sur-Orge.

Des études complémentaires seront également menées pour approfondir et optimiser la desserte de certaines localités (Saint-Martin-des-Champs, Dourdan, Les Ardoines), selon IDFM.

Les chiffres de régularité du RER C sont mauvais depuis de nombreux mois, avec un taux de ponctualité de seulement 80,9% en janvier, contre 90% commandés par IDFM. Le 18 mars, une panne électrique à un poste d'aiguillage de la gare d'Austerlitz a paralysé le trafic pendant environ deux heures sur une partie de la ligne. 

A lire aussi : PARIGO. RER C : rien ne va plus

Une association d'usagers satisfaite d'avoir été entendue

La Vignette du Respect, une association de défense des usagers des transports en Île-de-France se félicite d'avoir obtenu "des avancées concrètes et significatives". Parmi elles, les propositions suivantes retenues dans le cadre du nouveau schéma directeur de la ligne : 

  • L'augmentation de 50% de la desserte en heures de pointe avec le passage de 4 à 6 trains par heure depuis Etampes
  • L'amélioration annoncée de la fréquence en heures creuses sur les branches Dourdan et Etampes 
  • Le maintien de plusieurs trains traversants Paris qui ne seront donc pas soumis à la mise en terminus à Paris Austerlitz surface 
  • Le renouvellement plus rapide du matériel roulant par des rames neuves sur les deux tronçons concernés améliorant le confort des voyageurs et la fiabilité de la ligne.

Même son de cloche pour François Durovray, le président du conseil départemental de l'Essonne qui salue l'investissement voté sur X.

Prête pour les JO cet été ?

À plus court terme, la présidente de la région Ile-de-France et d'IDFM, Valérie Pécresse, a multiplié les messages rassurants. Elle a demandé notamment des aménagements à la SNCF sur cette ligne qu'elle considère comme une des épines dorsales des Jeux olympiques cet été. 
Il s'agit notamment de prolonger deux trains par heure entre Brétigny et Saint-Martin d'Etampes aux heures de pointe, et de maintenir des trains reliant le centre de Paris pour les branches de Dourdan et Saint-Martin d'Etampes.
SNCF Transilien s'est déjà engagé à déployer immédiatement 30 à 40 conducteurs supplémentaires en provenance d'autres lignes, et prévoit de recruter 100 conducteurs sur la ligne courant 2024.

Moins de 80% de régularité sur le RER C

Il y a urgence car sur la ligne reste pointée du doigt pour des problèmes récurrents. Le 18 mars dernier, pendant 2 heures à la gare d'Austerlitz, une panne électrique à un poste d'aiguillage paralyse le trafic. Des voyageurs ont fini leur trajet à pied sur les rails.

A lire aussi : TÉMOIGNAGES. "C’est vraiment extrême" : le RER C, un enfer quotidien pour usagers et cheminots désemparés

La ligne de RER C, est l'une des plus importantes et plus longues (176 km) du réseau de transports en commun francilien.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité