Les stars de la Ménagerie, le zoo du Jardin des Plantes de Paris

Nénette, l'orang-outan / © F-G Grandin - MNHN
Nénette, l'orang-outan / © F-G Grandin - MNHN

Qui n'a jamais entendu parler de Nénette, l'orang-outan, ou bien de Zarafa, la girafe ? Vous ne connaissez pas ? Plongée au coeur des peoples de la ménagerie, du zoo du Jardin des Plantes de Paris

Par France Montagne

*Depuis son ouverture, en 1794, le zoo historique de Paris a accueilli de nombreux pensionnaires. Parmi eux, certains sont devenus de véritables célébrités. Pas de vignettes Panini, ni de magazines people en couleur à l'époque, mais des vélins, des coupures de presse ou des cartes postales à leurs éfigies les célébrant.

*Au top 3, toutes périodes confondues: les éléphants Hans et Parkie, arrivés en 1798, la girafe Zarafa débarquée en 1827 dans une liesse populaire sans commune mesure, et l’orang-outan Nénette, actuelle star de la Ménagerie.

*Mais en quelque sorte, les 58 premiers habitants de la Ménagerie étaient, déjà, des célébrités. Héros rapatriés par un décret de la Convention, de la Ménagerie royale de Versailles et de la ménagerie du Duc d’Orléans après la chute de la monarchie, à la ménagerie de la république française fremissante. 
© MNHN
© MNHN

*Ainsi, la Révolution française a libéré du joug de l'oppresseur royal 58 animaux, aussitôt passés sous le joug de l'oppreseur républicain !
Parmi eux, le rhinocéros de Louis XV et un lion, surnommé Woira. Roi de la jungle devenu roi du pavé après avoir traversé la capitale en compagnie d'un chien, dont il s'était pris d'affection. A la mort de son compagnon canidé Woira aurait, selon la petite histoire, été tant affecté qu'il se serait, de chagrin, laissé mourir de faim . Il y eût aussi le couagga, arrivé en 1793, qui vécut 5 ans à la Ménagerie après son passage à celle de Versailles.

*Quelques années plus tard en 1827 après un voyage extraordinaire, la célèbre girafe Zarafa arrive en France en grande pompe. Cadeau du vice-roi d'Egypte à Charles X, c'est la première fois, en Europe, que l'on découvre une girafe vivante. Aussitôt, les parisiens lui vouent un véritable culte. Ils la décrivent comme un zèbre au très long cou.

© MNHN
© MNHN


*La liste des stars de la ménagerie du zoo de Paris est loin de s'arreter en 1827. L’orang-outan Jacques et le chimpanzé Jacqueline en 1838. Le cerf du Père David. Les éléphants Castor et Pollux, abattus en 1870 pour être vendus à la boucherie. Le “zèbre de Grévy” offert en 1882 à Jules Grévy président, de la République française, par Ménélik II d’Éthiopie, roi de Choa. Le Cheval de Przewalski découvert en Mongolie en 1879 puis éteint dans la nature dans les années 60 et réintroduit depuis les années 1990. L’hippopotame Kako le terrible, qui tua son soigneur en 1903. La tortue mâle Kiki, arrivée à Paris en 1923, morte en 2009 et désormais exposée à la Grande Galerie de l’Évolution ou encore l’orang-outan Nénette, star toujours présente à la Ménagerie. 

Ménagerie du Jardin des Plantes




Sur le même sujet

Les + Lus