Tour Triangle : les écologistes dénoncent une "aberration climatique"

Alors que se tient la COP-26, le groupe Unibail-Rodamco-Westfield a annoncé le lancement du chantier de la Tour Triangle, un gratte-ciel de 180 mètres de haut porte de Versailles à Paris. Depuis les opposants ne décolèrent pas. Les écologistes parisiens demandent l'abandon de ce projet.

"Energivore", "anachronique, "aberration climatique". Les Verts parisiens sont en colère depuis l'annonce du lancement du chantier de la Tour Triangle, lundi 1 er novembre, jour de l'ouverture de la 26e conférence annuelle de l'ONU sur le climat à Glasgow.

Dans un communiqué, le GEP, Groupe Ecologiste du conseil de Paris et Europe-Ecologie-Les Verts Paris demandent à la Maire  "d’abandonner la construction de la Tour Triangle et d’organiser une concertation citoyenne quant à l’alternative à proposer."  

Le Plan climat de la ville de Paris

Pour les écologistes, ce projet est contraire aux engagements du Plan Climat de la ville de Paris. "Ce type de projet est totalement incompatible avec l’objectif de la France de diviser par deux ses émissions de gaz à effets de serre d’ici 2030. Le gouffre énergétique que représente le fonctionnement d’une tour de bureaux est également à rebours des politiques de sobriété énergétique que Paris s’est engagée à développer sur son territoire."

Ils dénoncent un projet, "héritier de l'urbanisme des années 60", (...) "économiquement anachronique et hors sol" (...) "à un moment où le développement du télétravail et du co-working a bouleversé l'immobilier tertiaire", alors que plus de 4 millions de m2 de bureaux sont vacants en Île-de-France.

Le Collectif contre la Tour Triangle, association d'opposants ne décolèrent pas non plus. "Il faut 3 à 4 fois plus de béton et d'acier" pour construire la tour "que pour construire un bâtiment très basse consommation respectant les plafonnements parisiens", a t-il affirmé.

Une tour de 42 étages

Le groupe Unibail-Rodamco-Westfield propriétaire du Forum des Halles et de nombreux autres centres commerciaux avait jusqu'à la fin octobre pour signer le bail à construction, avait indiqué la mairie de Paris, faute de quoi le projet aurait été "remis en question". L’arrivée de l’assureur AXA, un nouveau partenaire financier a relancé le projet.

La construction d’une tour de bureaux de 180 mètres de hauteur et de 92.000 m2 a été votée en 2015 malgré l’opposition des écologistes. Signée de l'agence d'architecture suisse Herzog et de Meuron, cette tour de 42 étages doit être édifiée au milieu du Parc des expositions de la Porte de Versailles, dans le XVe arrondissement de Paris. Elle pourrait voir le jour en 2026.                                       

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement europe écologie les verts politique