Victoire de Valérie Pécresse en Île-de-France : Le monde politique salue sa réélection

Publié le Mis à jour le
Écrit par Tom Rousset
Valérie Pécresse remporte un second mandat à la tête de la région Île-de-France
Valérie Pécresse remporte un second mandat à la tête de la région Île-de-France © THOMAS COEX / AFP

Ce dimanche la présidente sortante de la région, Valérie Pécresse a été réélue pour 6 ans avec 45,92 % des voix. Elle devance le candidat EELV, Julien Bayou et l’élu Rassemblement National Jordan Bardella. La victoire de la présidente sortante a été saluée par la classe politique.

Le dimanche 27 juin 2021 restera une soirée couronnée de succès pour la présidente du mouvement Libres ! L’ancienne membre des Républicains a remporté un second mandat de 6 ans à la tête de la région Île-de-France en glanant 45,92 % des suffrages. Valérie Pécresse confirme ainsi la tendance du premier tour à l’issue duquel elle était arrivée largement en tête devant Jordan Bardella. 

Cette fois-ci, c’est l’élu EELV Julien Bayou qui arrive deuxième lors de ce second tour avec 33,68 % des voix. Jordan Bardella atteint cette fois péniblement la barre des 10 % avec 10,79 % des suffrages exprimés en sa faveur. Enfin, le candidat de la majorité présidentielle Laurent Saint-Martin n’atteint pas cette barre symbolique en recueillant seulement 9,62 % des votes. Le scrutin a de nouveau été marqué par une forte abstention avec 67 % des électeurs qui ne se sont pas rendus aux urnes dans la région. 

La classe politique salue sa réélection 

Peu après la publication des premières estimations, la présidente réélue s’est exprimée à propos des résultats. "J’ai été et je serai la présidente de tous les Franciliens, la victoire ce soir, elle est belle",  a-t-elle déclaré. Elle s’est également félicitée du fait que son mouvement a relevé "le défi de la crédibilité et du rassemblement" en réussissant, selon elle, sur 4 fronts : "Faire baisser le Rassemblement National, faire gagner les forces de la droite et du centre où la majorité présidentielle a engagé cinq ministres, montrer que l’écologie n’appartient à aucun camp et faire face à l’alliance du PS avec une gauche qui a perdu sa boussole républicaine" .

Le président du groupe Libres ! au conseil régional de Paris, Vincent Jeanbrun a tenu à féliciter dans un tweet la présidente sortante quelques minutes avant de passer dans le studio de France Bleu Paris. Il qualifie le succès de la présidente de son mouvement de "très belle victoire d'équipe autour d'Île-de-France Rassemblée". Enfin, il s'est dit "fier de poursuivre l'aventure" aux cotés de la présidente sortante  

Pour l'ancien premier ministre Manuel Valls, qui a affiché son soutien à Valérie Pécresse durant toute la campagne de ces régionales, "la victoire est belle" pour la présidente réelue qui défend selon lui "une certaine idée de la République en Île-de-France". L'Union des Démocrates et des Indépendants, dont plusieurs candidats faisaient partie des listes de Valérie Pécresse a également félicité la présidente du mouvement libre . "Félicitations à Valérie Pécresse et aux élus UDI de sa liste" a tweeté le parti créé par l'ancien ministre Jean-Louis Borloo.

Xavier Bertrand, élu pour un nouveau mandat dans les Hauts-de-France a appelé Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez, réelu en tant que président de la région Auvergne-Rhône-Alpes à "faire équipe" en vue de l'élection présidentielle 2022. les deux homologues de Valérie Précresse en tant que présidents de région ont été candidats à un moment de leur carrière politique sous l'étiquette Les Républicains. 

Seul Laurent Wauquiez fait encore partie des Républicains. L'ancienne famille politique de la présidente sortante d'Île-de-France l'a félicitée pour sa réelection. Elle a quitté le parti en 2019 pour créer Libres !    

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.