VIDEO. Serge Gainsbourg : la maison de l'artiste ouverte au public

durée de la vidéo : 00h01mn55s
VIDEO. Serge Gainsbourg : sa maison ouvre au public - reportage de Frédérique Hovasse, Norbert Cohen et amandine Poncet ©France 3 PIDF

130m² au 5 bis rue de Verneuil dans le 7e arrondissement. C'est là que se trouve la maison de Serge Gainsbourg, intacte depuis la mort de l'artiste en 1991. Elle se transforme en musée, la billetterie a été prise d'assaut et les plus chanceux étaient au rendez-vous ce matin.

Plus de 30 ans après la mort de Serge Gainsbourg, le 5 bis rue de Verneuil devient un musée. Une visite pour approcher l'intimité de Serge, Jane, Charlotte et Kate dans une maison symbole d'une époque de liberté, d'excès et de création.

La visite se fait en une demi-heure et deux par deux. L'artiste était collectionneur, l'espace est exigu. Objets précieux, intimes, Gitanes et Repetto blanches pour un voyage qui bouscule, accompagné par la voix de sa fille, Charlotte Gainsbourg.

Si les caméras sont interdites, les premiers visiteurs ont pu profiter de ce bond dans l'espace-temps : "Ce qui marque le plus c'est l'odeur et la beauté du lieu", raconte l'un d'eux. 

Tout, jusqu'à la scénographie, reste fidèle à Gainsbourg : "C'est un cas unique de sanctuarisation pendant 32 ans. Quand on est rentrés là-dedans pour commencer à travailler, on avait le sentiment de rentrer dans le tombeau du pharaon", explique Sébastien Merlet, commissaire scientifique de la Maison Gainsbourg

Les visites sont complètes jusqu'en janvier. Comptez 25 euros pour découvrir la maison et le musée. 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité