Places supplémentaires, ventilation, caméras… Dans les coulisses des trains rénovés pour le RER B

Plus de places assises, des caméras de vidéosurveillance, mais pas de climatisation… D’ici 2022, 31 trains « MI84 » rénovés circuleront sur le RER B. Aperçu des nouveautés dans les ateliers d’Alstom, situés à Reichshoffen dans le Bas-Rhin.

Dans les rames MI84 rénovées, le nombre de places passe de 216 à 312.
Dans les rames MI84 rénovées, le nombre de places passe de 216 à 312. © P. de Baudouin / France 3 Paris IDF.
D’ici 2022, 31 anciennes rames MI84 – qui datent des années 1980 – circuleront à nouveau sur le RER B. Pour le point sur l’avancement des rénovations, Valérie Pécresse, présidente de la région et d’Île-de-France Mobilités, a visité ce vendredi les ateliers d’Alstom, situés à Reichshoffen dans le Bas-Rhin. L’idée est de prolonger la durée de vie des anciens trains, en attendant l'arrivée des 146 RER MING, flambant neufs, à partir de 2025. Plus gros changement des rames remises en état : le nombre de places passe de 216 à 312.On trouve également des nouveaux sièges, des nouvelles barres de maintien, un nouveau revêtement de sol, un éclairage LED, mais aussi des caméras de vidéosurveillance. A défaut d’une climatisation, trop volumineuse à installer selon Alain Krakovitch, directeur général de SNCF Transilien, on trouve un système de ventilation réfrigérée.

« Il faut que ça arrive à l’heure »

Le budget total est de 94 millions d'euros. La livraison des trains rénovés a commencé en septembre, après un an de retard dû à la découverte d’amiante dans les véhicules. De quoi pousser Valérie Pécresse à mettre la pression sur Alstom :

Pour l’Île-de-France et le million de Franciliens qui va prendre ces 31 trains, ce n’est pas un petit marché. C’est important, et il faut que ça arrive à l’heure.

L'obtention du permis de mise en circulation des trains MI84 rénovés est attendue pour décembre 2019.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rer économie transports transports en commun alstom entreprises ratp travaux ferroviaires sncf