Cet article date de plus de 5 ans

Pour la COP 21, la Tour Eiffel se transforme en arbre virtuel

Les artistes s'emparent de la cause environnementale en marge de la COP 21. De nombreuses manifestations culturelles et artistiques sont organisées pour sensibiliser le grand public à la cause du changement climatique. Durant quelques jours, la Tour Eiffel va ainsi se transformer en "arbre virtuel".
Le projet artistique One Heart One Tree, de Naziha Mestaoui.
Le projet artistique One Heart One Tree, de Naziha Mestaoui. © DR
Si la COP 21 est avant tout le lieu d'une négociation entre chefs d'Etat et de gouvernement, la conférence des Nations unies pour le changement climatique est aussi l'occasion pour les artistes du monde entier de partager leur vision de l'environnement.
durée de la vidéo: 00 min 18
Pour la COP 21, la Tour Eiffel se transforme en arbre virtuel
Glace du Groënland posée sur la place du Panthéon, détritus récupérés au fond du canal de l'Ourcq et sublimés par une installation lumineuse... A chaque créateur sa sensibilité et son témoignage. 40.000 personnes sont attendues chaque jour au Bourget, près de Paris, pour la COP 21.

Un arbre virtuel = un arbre planté

L'une des oeuvres les plus impressionnantes sera sans doute One Heart One Tree, l'installation lumineuse de Naziha Mestaoui, projetée sur la Tour Eiffel, de dimanche à jeudi soir. Le principe ? Proposer "aux citoyens de créer virtuellement un arbre qui grandit sur la Tour Eiffel au rythme des battements du cœur, grâce à une application numérique".

► LIRE aussi : VIDEO. Pour la COP 21, la Tour Eiffel se met au vert

Chacun est invité à financer, via une application, la reforestation. Un arbre virtuel, projeté sur la Tour Eiffel, donnera "naissance" à un arbre bien réel planté, moyennant finance : 10 euros pour un arbre, 3.500 euros pour 500 arbres plantés.

Voici ce que cela va donner !

VOIR les images de l'installation (Naziha Mestaoui)
durée de la vidéo: 00 min 22
One Heart One Tree

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cop21 environnement société écologie réchauffement climatique