Agriculture : des startups surfent sur la vague du circuit court

Publié le Mis à jour le
Écrit par Emmanuelle Dumas .

La Ruche qui dit oui , Mon potager.com, Tomato&Co… Ces startups installées en région parisienne profitent de l’engouement des citadins pour les circuits courts. A l'occasion du Salon de l'agriculture, nous avons selectionné quelques entreprises qui ont le vent en poupe. 

Les agriculteurs utilisent de plus en plus, le système des « circuits courts » ou de vente directe : l'idée est la suppression des intermédiaires entre producteurs et consommateurs, l'implication des consommateurs pour une consommation locale et si possible biologique. Le but est de faire baisser les prix et de manger plus sainement.



En région parisienne, plusieurs sociétés se disputent le filon



La Ruche qui dit oui est l'une des plus populaires. Ce réseau a fêté ses 5 ans en 2016 ; les circuits courts existaient auparavant mais seulement au niveau local et associatif. 



Les produits sont devenus plus accessibles grâce à internet : le consommateur n’a plus de panier imposé comme dans les AMAP, mais choisit lui-même des produits sur internet. Chacune des Ruches est animée par un responsable, chargé de trouver un local pour la réception des paniers, de se mettre en lien avec des producteurs locaux et avec des consommateurs de son quartier. Les AMAP dénoncent une « ubérisation », selon eux l’entreprise la Ruche qui dit oui toucherait une commission sur le dos des agriculteurs.







Certains agriculteurs pensent cependant que ces deux réseaux sont complémentaires et qu’ils touchent ainsi plus de consommateurs, en s'inscrivant à plusieurs Ruches. Il y a 150 Ruche qui dit oui en Ile-de-France.



Se glisser dans la peau d’un jardinier



Mon potager.com propose aux citadins de créer en ligne une parcelle réelle de potager de 15 à 150 m2, de choisir ses variétés, de suivre l’évolution des fruits et légumes chez différents agriculteurs locaux jusqu’à la récolte  et de les recevoir à leur domicile ou dans un point relais. 





Mon potager dans les jardins du château de Courances



Tomato&Co est une start-up créée en mars 2016 au sein des 70 hectares du château de Courances dans l' Essonne. Dans le parc du château vous avez la possibilité de louer une parcelle bio, de choisir les variétés de fruits et légumes en ligne et de surveiller vos plantations par webcam. Des jardiniers cultivent pour vous et un panier vous est livré chaque semaine à votre domicile. Vous pouvez également visiter votre potager, participer à des dîners de chefs au château ou à des cours de cuisine.

L'entreprise s'adresse aussi aux chefs de restaurants et aux entreprises.

Toucher des consommateurs qui n'utilisent pas internet



Kelbongoo met en relation les agriculteurs picards et les consommateurs parisiens. Les produits sont bios et à prix accessible. La société s'occupe de la livraison, de la communication et de la distribution et des animations en boutique. Le consommateur peut commander en ligne les produits de son choix mais aussi s'approvisionner directement en boutique. Pour l’instant il existe un seul point de distribution situé au 18 rue du Borrégo, dans le 20ème à Paris, au métro Télégraphe. L'idée est d'avoir pignon sur rue afin de toucher tout le monde, notamment ceux qui ne se connectent pas à internet. Leur projet est d'ouvrir d'autres points de vente à Paris. 







 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité