• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

“Ma thèse en 180 secondes” à l'université Paris Lumières #MT180

Comme 6 autres universités d'Île-de-France, l'université Paris Lumières participe au concours 2016 "Ma thèse en 180 secondes". Ce vendredi après-midi, à partir de 15h, 10 candidats vont se disputer l'honneur de représenter Paris Lumière lors de la finale national, le 31 mai prochain à Bordeaux.

Par France 3 Paris IDF

Trois minutes, montre en main...

... Pour faire comprendre au grand public son sujet de thèse. Pas simple comme défi ! C'est pourtant un challenge relevé le plus souvent avec brio, par les candidats au concours "Ma thèse en 180 secondes".

Cette compétition fait appel au sérieux scientifique des candidats, tous doctorants, mais aussi à leur sens de la concision... Voire à leur sens de l'humour. Car il en faut sans doute pour expliquer au plus ignard d'entre nous la "Drépanocytose et fratrie : étude clinique exploratoire du vécu du lien fraternel au sein d’une fratrie ayant un enfant drépanocytaire en contexte culturel africain."

Revoir la Finale 2015 à l"Université Paris Lumières
Finale 2015 à l'université paris Lumières


La finale  2016 

Pour ceux qui sont à Paris, sachez qu'elle est organisée au Théatre de l'Alliance française de la Maison des Cultures du Monde, 101 boulevard Raspail à Paris.

Réagissez sur les réseaux sociaux, avec le mot-dièse #MT180 !

Les 10 doctorants participants et leurs sujets de thèse :

5 candidats sont inscrits à l'Université Paris Ouest, 5 candidats à l'Université Paris 8.
  • Frédéric TOMAS : "L’Utilisation de la stylométrie et de l'entretien cognitif pour suspects pour la détection du mensonge."
  • Naelle Sandra NANDA :"Le développement durable au Gabon. Analyse psycho environnementale des valeurs traditionnelles et modernes dans différents contextes organisationnels."
  •  Noémie REBIERE : "Sécurité énergétique : vecteur de conflit ou de pacification ? Le rôle géostratégique de la Turquie."
  • Sol SANCHEZ-DEHESA : "Réflexions sur les industries de chronologie acheuléene. Le cas de Garba I (Melka Kunture)."
  • Vanessa KOUM DISSAKE : "Le mémoricide."
  • Myriam DENIEL-TERNANT : "Ecclésiastiques en débauche. La déviance sexuelle du clergé français au XVIIIe siècle, au crible des sources parisiennes."
  • Mathilde JULLA-MARCY : "Des sportifs singuliers : une analyse sociologique des carrières dans les sports multidisciplinaires."
  • Hassan NJIFON NSANGOU : "Drépanocytose et fratrie : une étude clinique exploratoire du vécu du lien fraternel au sein d’une fratrie ayant un enfant drépanocytaire en contexte culturel africain."
  • Marthe DUCOS : "Comment le jeune enfant, entre deux et cinq ans, se confronte à la mort de son parent suite à un cancer ?"
  • Thomas JONAS : "La pensée et son ombre : voyage au bord du langage, avec Walter Benjamin, Georges Bataille, Maurice Blanchot, Pascal Quignard."

Le jury est  composé de :

  • Claude Dargent : Premier vice-président de l’UPL, Professeur à l’Université Paris 8
  • Marta Segarra : Directrice de recherche au CNRS, affiliée au LEGS
  • Viviane Griveau-Genest : Lauréate de la finale UPL 2015 de Ma Thèse en 180 secondes
  • Christophe Galfard : Docteur, Auteur et professionnel de la médiation scientifique
  • Mihai Socoliuc : Responsable des communautés scientifiques chez PSA Peugeot-Citroën

► Plus d'infos sur le site de Paris Lumières

A lire aussi

Sur le même sujet

Le festival d'Auvers-sur-Oise dans les crèches et les entreprises

Les + Lus