« Gilets noirs » : des sans-papiers occupent Roissy pour dénoncer la « collaboration » d'Air France

Le collectif des « gilets noirs » entend dénoncer le rôle d’Air France vis-à-vis des reconduites à la frontière (illustration, à l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle). / © IP3 PRESS/MAXPPP
Le collectif des « gilets noirs » entend dénoncer le rôle d’Air France vis-à-vis des reconduites à la frontière (illustration, à l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle). / © IP3 PRESS/MAXPPP

Plusieurs centaines de sans-papiers ont occupé l’aéroport de Roissy dimanche après-midi. Une opération menée par un collectif de « gilets noirs », pour dénoncer le rôle d’Air France dans les expulsions.

Par France 3 Paris IDF / AFP

Après les gilets jaunes, les « gilets noirs ». Dimanche après-midi, entre 200 et 500 manifestants sans-papiers ont occupé le terminal 2F de l'aéroport de Roissy.

La mobilisation lancée par un collectif de « gilets noirs » et La Chapelle debout, contre Air France. Lancée vers 14 heures, l’action visait en fait à dénoncer la « collaboration » de la société vis-à-vis de ce qu’ils nomment des « déportations ».

Deux heures d’occupation

Les « gilets noirs » ont ainsi protesté pour que la compagnie « stoppe toute participation financière, matérielle, logistique ou politique » aux reconduites à la frontière. Sur place, la manifestation aura duré deux heures environ.
La Chapelle debout cherchait également par cette occupation symbolique à dénoncer les « pressions » envers le personnel d'Air France, ainsi que les passagers qui s'opposent aux expulsions. Après avoir reçu des représentants « gilets noirs » en fin d'après-midi, une délégation de la société s'est engagée « à faire part des doléances auprès de la direction ».
 

Sur le même sujet

Les + Lus