Pour Ivry-sur-Seine, Madeleine Delbrêl, assistante sociale disparue en 1964, était une sainte

© Handout/Les Amis de Madeleine Delbrel/AFP
© Handout/Les Amis de Madeleine Delbrel/AFP

Pas encore "sainte", ni même "bienheureuse", mais "sur le bon chemin", en tout cas "vénérable" : Madeleine Delbrêl, assistante sociale à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) décédée en 1964, sera un jour,reconnue comme sainte 

Par Christian Meyze

A Ivry, Madeleine Delbrel met tout le monde d'accord : église catholique et mairie communiste !

Cette assistance sociale, décédée en 1964, a voué sa vie aux autres. "Une sainte femme", comme dit le bon sens populaire en pareil cas ... et qui pourrait bien devenir une sainte tout à fait officielle et vénérée comme telle par l'église. La procédure est en cours.
Le 26 janvier, le pape François a reconnu les "vertus héroïques" de cette laïque missionnaire déclarée "vénérable", dernière station avant la béatification.

"Sa reconnaissance comme vénérable est signifiante pour toute la ville, pas seulement pour les catholiques", assure à un journaliste de l'agence France Presse, Philippe Bouyssou, maire PCF d'Ivry-sur-Seine, commune de 60.000 habitants. "Je vais peut-être lui faire une petite prière pour le budget communal", plaisante-t-il. Avant de saluer, plus sérieusement, "sa générosité et son rayonnement extraordinaire".

Valentine Ponsy avec Abdel Joudi nous racontent
Portrait de Madeleine Delbrel, sainte à Ivry-sur-Seine

 




Sur le même sujet

Uber attaqué en justice par 10 chauffeurs

Les + Lus