INFO PARIGO. RER E à Nanterre-la Folie : mise en service décalée à juin 2024

Publié le
Écrit par Toky Nirhy-Lanto (avec Bertrand Lambert)

SNCF Réseau prévoit du retard dans les travaux pour prolonger la ligne E du RER à l’ouest. Selon nos informations, la mise en service du prolongement à Nanterre est décalée de fin 2023 à l'été 2024.

Le RER E sera à l’heure en gare de Nanterre (Hauts-de-Seine), quartier de la Folie. Malgré les derniers retards annoncés par SNCF Réseau, le 13 septembre dernier, une partie du prolongement sera prête à temps. Nanterre verra bien arriver une deuxième ligne de RER, pour les Jeux Olympiques 2024.

À l'ouest, nouveau calendrier

8 kilomètres supplémentaires, 3 nouvelles gares (Porte Maillot, la Défense, Nanterre-la Folie) : c'est bien confirmé ! C'est ce qu'indique Xavier Gruz à Parigo, ce samedi 17 septembre dans l'émission Parigo. « L’infrastructure sera terminée fin 2023 : la voie et la caténaire seront posées, tous les équipements aussi. Tout sera essayé. On sera prêt fin 2023 pour la mise en service du projet », explique le responsable.

À ce moment-là, il faudra encore un peu de patience. « Après cette mise en service, il faut que l’ensemble des composantes qui vont contribuer à l’exploitation du futur RER soit prêt et donc ça, ça se fera sans doute en 2024. L’objectif, c’est vraiment d’être prêt pour les Jeux Olympiques », complète Xavier Gruz.

« En juin 2023, on va brancher la voie, la caténaire, la signalisation à l’ensemble du réseau pour pouvoir commencer les essais et s’assurer que les trains fonctionnement bien. À l’automne, on aura également toutes les procédures d’autorisation, tout ce qui concerne la sécurité. Après, pour ouvrir le service aux voyageurs, il faut qu’on ait du personnel et des trains, mais tout sera fait pour qu’on soit prêts pour les JO », selon le responsable.

La première partie de ce prolongement sera alors bouclée. Il restera, à ce stade-là, quelques travaux avant l'arrivée des rames en gare de Mantes-la-Jolie (Yvelines). Pour cette desserte, pas de changement. Les Yvelinois devront donc bien attendre fin 2025 pour découvrir à leur tour le nouveau matériel de la ligne E. 

Menace sur les travaux

Le nouveau calendrier fait suite à des retards annoncés mardi 13 septembre, par le directeur de SNCF Réseau. La filiale de l'entreprise publique est chargée des travaux. Son directeur, Luc Lallemand, a participé à une réunion avec Île-de-France Mobilités. Au cours de ce rendez-vous, il avait précisé que les délais ne seraient sans doute pas tenus. Le responsable de SNCF Réseau invoque un « dérapage financier ». Un dépassement de quelque 1,7 milliards d'euros, qui fait passer le coût des travaux de 3,8 à une fourchette comprise entre 4,7 et 5,4 milliards d'euros.

Le directeur du prolongement du RER E a apporté quelques précisions à Parigo. « Ce n’est pas une menace de les interrompre », nuance Xavier Gruz. « C’est que SNCF Réseau n’a pas l’autorisation d’engager des marchés au-delà du budget qui est financé et donc effectivement, on ne pourra pas engager de nouveaux travaux », complète-t-il. 

Xavier Gruz détaille cette situation : « Globalement, les travaux ont conduit à un certain nombre de surcoûts. Ils ont été impactés par le Covid, mais ce n'est pas la seule explication. Tous ces éléments ont été présentés de manière détaillée, pour justifier et expliquer le besoin de ce financement complémentaire. »

Il s'agit au final du troisième changement de calendrier. La faute notamment à la crise sanitaire, selon le directeur du prolongement de la ligne E : « Le Covid avait conduit à reporter la mise en service. » La réalisation de cette portion de ligne était auparavant prévue pour décembre 2022, avant d'être décalée au 2ème semestre 2023. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité