EDF : la salle de commande de la centrale de Cordemais occupée par les agents grévistes

La centrale thermique EDF de Cordemais est dotée d'une puissance de 1 200 MW électriques, fin mars 2018, elle a cessé de produire au fuel, l'arrêt du charbon est prévu pour 2022 / © C.François France 3 Pays de la Loire
La centrale thermique EDF de Cordemais est dotée d'une puissance de 1 200 MW électriques, fin mars 2018, elle a cessé de produire au fuel, l'arrêt du charbon est prévu pour 2022 / © C.François France 3 Pays de la Loire

Les agents de la centrale EDF de Cordemais ont envahi la salle de commande pour empêcher le démarrage des deux unités de production, ils ont l'intention de maintenir le blocage demain et jeudi dans le cadre des actions contre la réforme des retraites.

Par Christophe Turgis

La semaine passée, la direction d'EDF avait requis le personnel pour maintenir la centrale de Cordemais en actvité.

En l'absence de toute réquisition, et en prévision de la journée de grève et d'action à venir demain mardi 10 décembre, les agents ont envahi la salle de commandes des tranches au charbon 4 et 5 de la centrale électrique, empêchant la remise en service prévue ce soir.

Une action sans conséquence pour les usagers, mais qui va contraindre EDF à importer, et donc acheter de l'électricité sur le marché européen.

Cette occupation s'est décidée à la suite d'une Assemblé Générale initiée par la CGT et FO. La centaine d'agents présents a décidé la reconductibilité de l'action.

Sur le même sujet

Les + Lus