• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Nantes : un important réseau de trafic de drogue démantelé

1 kilo d'héroine, 3 armes de poing et un fusil de chasse saisis par la gendarmerie de Loire-Atlantique le 21 mars 2017 / © Gendarmerie de Loire-Atlantique
1 kilo d'héroine, 3 armes de poing et un fusil de chasse saisis par la gendarmerie de Loire-Atlantique le 21 mars 2017 / © Gendarmerie de Loire-Atlantique

Au terme d'une enquête menée sur six mois, la gendarmerie de Loire-Atlantique a démantelé un important réseau de trafic de stupéfiants localisé à Nantes. 17 personnes ont été interpellées.

Par Fabienne Béranger

En octobre 2016, les gendarmes de Saint-Nazaire démantèlent un premier réseau de trafic de drogue dans le secteur de Donges, près de Saint-Nazaire. L'enquête aboutit à une vague d'interpellations et l'incarcération de trois individus.

Sous commission rogatoire d'une juge d'instruction du tribunal de grande instance de Saint-Nazaire, les enquêteurs de la brigade des recherches de Saint-Nazaire poursuivent leurs investigations. Elles leur permettent d'identifier les principaux trafiquants du réseau et leurs complices.  Il apparait que les reventes de drogue se font en Loire-Atlantique, Vendée, Maine-et-Loire ainsi que dans les Ardennes.

Mardi 21 mars 2017, une opération d'envergure mobilisant 200 gendarmes et cinq équipes cynophiles mène à l'interpellation à Nantes de 17 personnes. 1 kilo d'héroine, trois armes de poing, un fusil de chasse sont saisis lors des perquisitions menées.
Armes, numéraire et drogue saisis par la gendarmerie de Saint-Nazaire / © Gendarmerie de Loire-Atlantique
Armes, numéraire et drogue saisis par la gendarmerie de Saint-Nazaire / © Gendarmerie de Loire-Atlantique

Parmi les 17 individus interpellés, âgés de 17 à 56 ans, certains déjà connus de la justice.
"Après 96 heures de garde à vue, ils ont été présentés devant la juge d'instruction du TGI de Saint Nazaire. Cinq ont été mis en examen pour infraction à la législation des stupéfiants et extorsion puis placés en détention provisoire" précise la gendarmerie de Saint-Nazaire.

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus