A Nantes, le nouveau MIN prend forme

Le MIN en pleine construction, la grande dalle de 22 000 M2 vient tout juste d'être coulée / © France 3 Pays de la Loire
Le MIN en pleine construction, la grande dalle de 22 000 M2 vient tout juste d'être coulée / © France 3 Pays de la Loire

Le chantier du futur MIN de Nantes avance à grand pas...Les travaux devraient se terminer en décembre 2018. La métropole sera alors dotée d'un outil moderne et écologique. Le MIN constituera un maillon essentiel du pôle agro-alimentaire.
 

Par Thierry Bercault

C'est un chantier gigantesque qui est en cours de construction à Rezé. Le nouveau Marché d'Intérêt National (MIN) représente 1 million d'heures de travail, soit l'équivalent  de 500 à 600 équivalents temps plein dont 34 000 heurs d'insertyion pour l'emploi. Actuellement, 280 compagnons et 120 entreprises sont à pied d'oeuvre pour réaliser les batiments.

Le batiment A, un vaisseau amiral


Le vaisseau amiral de ce projet conçu par l'architecte Erik Giudice, c'est le bâtiment A, une grande halle de 130 mètres de large sur 340 mètres de long, des dimensions supérieures à la tour Eiffel et au Queen Mary. L'élément phare est constitué d'une charpente en bois formant un large auvent. La surface de 22 000 m2 comprend 1000 triangles.

"Cela donne une ambiance chaleureuse" commente Erik Giudice. "C'est une structure régulière et évolutive aussi".

La transition énergétique, fer de lance du chantier


Mais l'innovation principale de ce chantier, c'est l'installation de 31 000 m2 de panneaux solaires sur la toiture, capables de produire l'équivalent de la consommation de 2 388 foyers. Cela permettra d'assurer l'autonomie du MIN pour la production de froid et de faire baisser la fcture d'électricité de 40 %.  C'est l'entreprise Legendre Energie  associée à Systovi qui assurera la pose des panneaux. Actuellement 2700 m2 sont déjà mis en place.

Autre parti-pris pour limiter la consommation en énergie : l'éclairage par des led et surtout l'isolation. Le site est conçu avec un double peau (panneaux sandwich, isolant thermique entre deux plaques d'aluminium).  Par ailleurs, les eaux de pluie sont stockées dans un souterrain sur un volume de 6 000 m2 soit l'équivalent de deux piscines olympiques.

La lutte anti gaspillage


Le futur MIN  regroupera 62 entreprises, 80 commerçants ambulants et 32 producteurs-vendeurs. Il fera la part belle aux producteurs locaux. A terme, 2 000 salariés viendront y travailler soit deux fois plus que sur l'ancien site.

Le Secours Populaire qui lutte contre le gaspillage alimentaire en collectant 270 tonnes auprès de 25 grossistes disposera d'une case de 180 m2. 

Un lieu de référence


Les travaux s'achèveront en décembre 2018 mais le transfert de l'activité se déroulera en février 2019.

Avec ce nouvel outil, la métropole nantaise espère donner un nouveau souffle au pôle agro-alimentaire qui occupera une surface de 55 ha et deviendra ainsi un lieu de référence du Grand Ouest générant 13 milliards de chiffre d'affaires et 50 000 emplois.

Sur le même sujet

Archive avril 2015 : arrêt projet la médiathéque

Les + Lus