Vin et réchauffement climatique : le cépage petit manseng désormais vinifié près de Nantes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Turgis
Avec le changement climatique en cours, Jean-Michel Poiron, à Château-Thébaud en Loire-Atlantique, cultive et vinifie avec bonheur le cépage petit manseng, originaire du Béarn
Avec le changement climatique en cours, Jean-Michel Poiron, à Château-Thébaud en Loire-Atlantique, cultive et vinifie avec bonheur le cépage petit manseng, originaire du Béarn © Christophe Turgis / France Télévisions

Le petit manseng est un cépage typique des Pyrénées, une vigne qui aime le soleil et l'air pur. Loin de ses montagnes préférées, à la faveur du réchauffement climatique, le petit manseng s'épanouit au domaine Poiron-Dabin, à Château-Thébaud près de Nantes.

Le petit manseng monte vers le nord ! Le petit manseng, c'est le nom d'un cépage de vigne blanc. Il vient des contreforts des Pyrénées. Il a connu Henri IV dans son Béarn natal.

Ce cépage au raisin blanc doré, entre dans l'élaboration du Jurançon, du Floc de Gascogne ou du Tursan. Les vignerons du Béarn en font un blanc sec, fruité et nerveux, aussi bien qu'un excellent moelleux.

En Loire-Atlantique, Jean-Michel et Laurent Poiron, qui aiment les expérimentations et les cépages originaux, ont planté quelques rangs de petit manseng. Le domaine produit déjà le Berligou, dont Jean-Michel assure que ce cépage ancien donnait le vin préféré d'Anne de Bretagne, on veut bien le croire, tant la légende et jolie. 

En cette année rude pour le vignoble de Nantes, le miracle de la nature s'est reproduit. En dépit du gel tardif du printemps, et de l'été chaotique, le petit manseng a donné quelques belles grappes, dont Jean-Michel compte bien obtenir le meilleur des vins.

À Château-Thébaud sur 90 ares, l'expérimentation reste modeste, les Béarnais n'ont rien à craindre. Jean-Michel ne tarit pas d'éloges à son sujet : "C'est un cépage qu'on a introduit il y a une dizaine d'années, il a beaucoup d'atouts, c'est un raisin qui des grappes très lâches, avec des petits grains, qui permettent une maturité vraiment tardive. On ne va pas avoir de botrytis immédiatement, on l'aura sur la fin de la période, on en a besoin pour faire nos grains nobles. Si on a un grain qui s'abîme, il n'entraine pas toute la grappe à s'abîmer".

Qu'on soit climatosceptique ou au contraire convaincu de la réalité du changement en cours, la vigne, qui n'écoute pas les échos de la COP 26, est le témoin vivant de ce changement climatique.

"La climatologie que nous avons aujourd'hui dans la région nantaise est proche de celle qu'on avait à Bordeaux au début des années 1990", poursuit Jean-Michel Poiron.

durée de la vidéo: 01 min 04
Accord fromage et petit manseng ©Christophe Turgis / France Télévisions

Un vin au parfum de rose

Le résultat obtenu avec ce petit manseng est réjouissant. Pour l'œil d'abord, sa couleur dorée profonde s'accorde exactement avec celle de la lumière du soleil sur le feuillage d'automne dans le vignoble.

Réjouissant pour les papilles surtout, Jean-Michel produit un vin au parfum de rose : "L'idée c'est de faire des niches, de faire pour nos clients des vins qui soient en mesure de s'accorder à un mets. Le petit manseng a une concentration qui permet de faire des vins où on a plus de fruit, une sucrosité un peu plus importante". Au nez, ce petit manseng révèle des arômes de pêche et d'ananas. Jean-Michel Poiron l'apprécie avec du foie gras, mais le préfère avec un plateau de fromage, "le petit manseng vient sublimer le fromage, c'est le vin idéal".

Pour goûter ce petit manseng du vignoble de Nantes, il faudra se rendre à la cave du domaine Poiron-Dabin. Ou bien en Corée du sud, où Jean-Michel Poiron vient de vendre quelques cartons via un salon... virtuel ! Quand on dit que ce garçon là aime les expérimentations nouvelles, et les réussit.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.