• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Eolien offshore : le Lidar flottant made in Saint-Nazaire homologué aux USA

Le Lidar de la société nazairienne Akrocean est un flotteur doté d'instruments de mesures météorologiques, comme le vent, pour les futurs champs éoliens français / © J. Vapillon Akrocean
Le Lidar de la société nazairienne Akrocean est un flotteur doté d'instruments de mesures météorologiques, comme le vent, pour les futurs champs éoliens français / © J. Vapillon Akrocean

AKROCEAN, société spécialisée dans les solutions pour l'éolien offshore, vient d'obtenir l'homologation de son LiDAR flottant par l'organisme américain OWA. Les excellents résultats obtenus à mesurer le vent sur le champ éolien de Fécamp expliquent ce label. De quoi voir l'avenir en bleu.
 

Par Christophe François

Bon pour le service


 AKROCEAN SAS obtient la validation "stage 2 Carbon Trust OWA (Offshore Wind Accelerator)" pour son LiDAR flottant WINDSEA et franchit un nouveau cap dans son développement.

 Lors d'un forum franco américain sur les innovations qui s'est déroulé à Boston les 18 et 19 mars derniers, AKROCEAN a vu son travail reconnu en matière de mesures du vent, notamment sur le futur site éolien de Fécamp, en Normandie.

Sur le champ éolien nommé EOLIENNES OFFSHORE DES HAUTES FALAISES (consortium EDF-RENOUVELABLES, ENBRIDGE, WPD OFFSHORE), six mois de campagne se sont déroulés avec un mât de mesure et un flotteur nommé Lidar.

Les données de vent de référence étaient partagées avec DNV-GL, l'organisme certifcateur américain qui a reconnu la qualité des informations recueillies.

 Le système est composé d’un flotteur fourni par GEPS-TECHNO (entreprise nazairienne), d’un LiDAR offshore de chez LEOSPHERE et d’un service de supervision et maintenance assuré par VALEMO (Bègles).

Matthieu BLANDIN, Directeur des Opérations AKROCEAN :  « Pour une entreprise créée il y a seulement 18 mois, l’obtention de cette certification reconnue internationalement est une grande satisfaction. Elle valide la stratégie mise en place avec nos partenaires GEPS TECHNO et VALEMO. Il s’agit d’un lourd investissement que nous espérons rapidement voir se traduire en commandes du fait de l’important travail commercial également mené ces derniers mois. Les perspectives actuelles nous permettent de programmer le renforcement de nos équipes dans les mois à venir. Cela constituera un signe très positif quant à notre positionnement sur le marché de l’acquisition de données météo-océaniques. »
 
AKROCEAN oriente son activité sur l’ensemble des mers du globe où les pays se tourneront vers l’éolien offshore, posé et flottant, un axe majeur de leur politique de transition énergétique.

Actuellement 80% du marché est tiré par les marchés de l’Europe du Nord. La France est encore en retard malgré le second gisement européen et le second domaine maritime mondial. 
 
Jean-Luc Longeroche, directeur associé de Geps Techno, devant son module Wavegem amarré à Saint-Nazaire / © C.François France Televisions
Jean-Luc Longeroche, directeur associé de Geps Techno, devant son module Wavegem amarré à Saint-Nazaire / © C.François France Televisions


De son côté, Geps Techno, basée à Saint-Nazaire, est sur le point de convoyer son module Wavegem sur le site expérimental SEMREV situé au sud du Croisic. Une plateforme autonome de production d'énergie à partir des mouvements de la mer.

Le bassin de Saint-Nazaire et la réactivité des entreprises industrielles regroupées au sein du cluster Neopolia assurent à ce territoire un caractère confirmé de compétences tournées vers les Energies Marines Renouvelables.

Des compétences tournées pour l'instant vers l'export, en attendant des commandes pour les champs éoliens français.
 

Sur le même sujet

Hellfest 2019 : retour sur la conférence de presse de Ben Barbaud

Les + Lus