Chute mortelle d'une jeune femme du pont de Saint-Nazaire : son père placé en garde à vue, une enquête ouverte pour homicide volontaire

Publié le Mis à jour le

Une jeune femme de 18 ans est décédée ce mardi 28 juin après une chute depuis la partie la plus haute du pont de Saint-Nazaire. Un homme a été interpellé.

Ce mardi 28 juin, les pompiers ont été appelés peu avant 16h pour une intervention sur le pont de Saint-Nazaire.

Alors qu'ils circulaient sur le pont de Saint-Nazaire dans le sens Saint-Nazaire-Pornic, deux militaires de la gendarmerie, en permission, "voyaient un véhicule s'arrêter devant eux duquel sortaient un homme et une jeune fille se dirigeant vers la rambarde du pont. Ils voyaient l'homme la projeter dans le vide".

L'homme a ensuite menacer de se jeter du haut du pont qui relie Saint-Nazaire à Saint-Brévin-les-Pins en enjambant la Loire sur son estuaire. Les militaires l'en ont empêché.

Des moyens de sauvetage aquatiques ont été mis en œuvre pour retrouver la jeune femme de 18 ans.

Celle-ci a été repêchée par les sapeurs-pompiers mais elle était en arrêt cardio-respiratoire et, malgré l'intervention conjointe du SMUR, elle n'a pu être réanimée.

Une enquête ouverte, le père soupçonné

Les premiers éléments de l'enquête ont permis d'identifier l'homme comme étant le père de la jeune fille.

Une enquête a été ouverte par le parquet de Saint-Nazaire du chef "d'homicide volontaire" et a été confiée à la brigade de gendarmerie de Montoir-de-Bretagne et à la brigade de recherches de la compagnie de  gendarmerie de Saint-Nazaire qui va s'intéresser à l'environnement de la jeune victime et, bien sûr, aux circonstances de sa mort.

L'homme, âgé de 45 ans, a été placé en garde à vue dès mardi après-midi.

Une autopsie du corps de la jeune fille va être réalisée.