ENVIE DEHORS ! Anjou : au cœur des vendanges

Publié le Mis à jour le
Écrit par Claude Bouchet
Julie découvre plusieurs appellations prestigieuses de l'Anjou : le Quarts-de-Chaume, le Chaume mais aussi une appellation plus rare et complexe : le Savennières !
Julie découvre plusieurs appellations prestigieuses de l'Anjou : le Quarts-de-Chaume, le Chaume mais aussi une appellation plus rare et complexe : le Savennières ! © Clémence Laroque

Julie a choisi de vivre quelques jours au rythme des vendanges d'un domaine de l'Anjou situé à Rochefort-sur-Loire et d'un vignoble en pleine mutation. C'est l'occasion pour elle de découvrir plusieurs appellations prestigieuses de l'Anjou. Rendez-vous dimanche 26 septembre à 12h55

Quart-de-chaume, le Chaume, le Savennières. L’Anjou a aussi ses grands crus, des vins qui parlent d’un territoire façonné par des vignerons et des vigneronnes amoureux et protecteurs de leur terre.

Ils mettent du cœur, de l’esprit, de la sueur dans ce noble métier à qui ils donnent aussi le fruit d’une science œnologique de plus en plus partagée par les serviteurs modernes de Bacchus.

Julie nous emmène cette semaine  à Rochefort-sur-Loire, une petite commune de 2400 habitants située dans le Maine-et-Loire. Le vignoble de l’Anjou-Saumur et du Haut-Poitou s’étend sur plus de 20 000 hectares et offre une grande diversité de vins avec 19 appellations. Parmi elles, sur à peine 150 hectares de coteaux, une toute petite appellation qui jouit d'un grand prestige et que se partage une quarantaine de producteurs : le Savennières.

Une belle rencontre avec une jeune vigneronne à l'énergie débordante

Parmi ces artisans de la vigne, Vanessa Cherruau est une jeune vigneronne qui a pu réaliser son rêve, reprendre le domaine de Plaisance en suivant les conseils et le savoir-faire de son ancien propriétaire, Guy Rochais.

Une belle histoire de transmission et d’apprentissage pour cette jeune femme de 32 ans. Angevine d’origine, elle s’est associée avec un investisseur pour racheter le domaine. Elle a fait des études dans le vin et a travaillé dans le domaine vinicole côté commerce et communication. Avec cette opportunité, elle s’est décidée à devenir 100% vigneronne.

Son crédo, la qualité, elle cherche à préserver la biodiversité autour de ses vignes afin de favoriser le retour de certains animaux qui peuvent s’avérer être des alliés pour son activité. Dans cette démarche, elle est accompagnée par Erwan, un agent de la Ligue de Protection des Oiseaux qu’elle reçoit chaque mois dans son domaine. Son objectif,  “réveiller la belle endormie” restructurer le vignoble, moderniser le matériel et
rénover les bâtiments. La construction d’un nouveau chai est dans les tuyaux  et 50 000 pieds seront plantés avec du matériel végétal.

 

A l'heure des vendanges, Vanessa n’est pas seule. Des amis deviennent des saisonniers et forment vite une grande famille. Vanessa dirige sa jolie troupe avec rigueur et bienveillance et sa maman a pour mission de veiller au moral des troupes. Rien de mieux pour ça que de concocter de bons petits plats.
 

Des prélèvements pour détecter des pesticides en Gironde

Le Savennières, un vin d'exception

Le Savennières est une appellation reconnue dans les années 50, plutôt confidentielle avec moins de 200 hectares
cultivés pour les 3 appellations confondues (Savennières, Savennières-Roche-aux-moines et
Savennières-Coulée-de-Serrant). 39 vignerons en tout, installés sur la rive droite de la Loire.
C’est un monocépage, du chenin, du raisin blanc à jus blanc qui grandit sur des sols caillouteux, spilite et
schiste qui ne donnent que de petits rendements.

L'émission est sur tous nos écrans france.tv, notre site internet France 3 et les réseaux sociaux.

Envie dehors
Producteur : Maël Mainguy
Réalisation : Gildas Corgnet
Rédaction en chef : Camille Pitron
Photos : Clémence Laroque

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.