Dossier . L'emploi dans l'agro-alimentaire en Pays de la Loire

© France Télévision
© France Télévision

L'emploi dans l'agro-alimentaire, en Pays de la Loire, ce sont 60 000 emplois. Globalement cela représente 4,8% de l'ensemble des salariès de la région. 

Par Evelyne Jousset

L'Université des métiers de l'artisanat de Laval, compte 1200 apprentis et plusieurs spécialités. L'une d'entre elle est mal connue: le CAP boucherie.
Dans la section boucherie il y a des « apprenants », selon la terminologie employée ici, qui sont en recherche d'emploi. Ils passent leur CAP en 9 mois. Un secteur qui est en demande, car la région connaît un pénurie de bouchers. Un métier qui nécessite une formation théorique et pratique. Pour Gérard Albert, formateur en boucherie:  

On manque de boucher parce qu'on a pas assez valorisé la métier, pas assez valorisé l'apprentissage 

 

Enseignement et alternance 

Ici, on applique l'alternance. Les apprentis, longue formation, suivent deux ans de scolarité entrecoupée de séjours en entreprises. Pour Evan,17 ans, la boucherie c'est une profession qu'il a choisi:

Mes parents sont contents car je me plais dans ce métier, je m'épanouis. j'ai un avenir et j'en suis fier

Une grande professionnalisation            

Et parmi les élèves se trouve le frère du boucher Hugo Desnoyer qui est, d'ailleurs, aussi passé par ce centre. Vincent Desnoyer: "Avant j'étais dans la restauration, serveur barman et en cuisine et là je voulais me professionnaliser". Il va rejoindre l'entreprise famililale. Mais avant cela il fallait passer par la case apprentissage. 

Un débouché assuré           

Apprentis bouchers, charcutiers, tous devraient rapidement trouver un emploi à la fin de leur apprentissage.
 

L'agro-alimentaire en chiffres


 

Sur le même sujet

Chasse : les sangliers de la discorde

Les + Lus