• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Lactalis : bénéfices en baisse après la crise du lait infantile contaminé

Le siège de Lactalis et l'usine de Craon perquisitionnés le mercredi 17 janvier 2018 / © PE Cally - France 3 Pays de la Loire
Le siège de Lactalis et l'usine de Craon perquisitionnés le mercredi 17 janvier 2018 / © PE Cally - France 3 Pays de la Loire

L'accident sanitaire survenu à l'usine mayennaise de Craon  a pesé dans les comptes du géant laitier Lactalis. En 2017, Lactalis a réalisé 387 millions de bénéfice contre 406 l'année précédente.

Par Thierry Bercault

Le scandale du lait maternel contaminé à la salmonelle aura au moins eu un effet positif. La publication des comptes d'une entreprise plutôt secrète jusqu'ici. Une première qui fait dire à son PDG Emmanuel Besnier sur le ton de la plaisanterie :

"Vous pourrez nous citer en exemple car la grande majorité des entreprises familiales comme les nôtres ne publient pas leurs résultats."

La fonte des bénéfices annoncée pour 2017 est liée à la fermeture de l'usine de Craon et à sa modernisation (12 millions d'euros de travaux qui s'ajoutent à la perte d'exploitation et aux indemnisations des 25 familles de victimes).
 

Retour aux bons chiffres en 2020


Selon les prévisions du groupe, les bénéfices pour 2018 seront aussi en repli car en plus de la crise sanitaire de Craon, les résultats seront impactés par la fluctuation des changes notamment en Turquie et au Brésil.

Tout devrait revenir dans l'ordre en 2020. Lactalis espère réaliser son objectif de 20 milliards d'euros de chiffre d'affaires (contre 18,5 milliards en 2018). Le moteur du géant laitier, c'est sa forte politique de croissance externe : 8 acquisitions réalisées en 2018 avec une dette de 4 milliards en 2017.

"Nous sommes une entreprise qui fait beaucoup de croissance et la famille a décidé de réinvestir le cash flow de l'entreprise. Mais nous finançons également la croissance par de la dette" a expliqué directeur général Daniel Jaouen.

 

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus