Le Mans : le service de réanimation pédiatrique de l'hôpital supprime des lits

L'hôpital du Mans peine à recruter des pédiatres spécialisés. Au 1e janvier, 4 lits de réanimation pédiatriques vont être supprimés, faute d'effectifs suffisants. Les enfants de plus de 3 mois qui étaient soignés dans ce service seront transférés au CHU d'Angers, Tours ou Nantes.

4 lits vont être supprimés en pédiatrie à l'hôpital du Mans dès le 1er janvier 2019
4 lits vont être supprimés en pédiatrie à l'hôpital du Mans dès le 1er janvier 2019 © France 3 Pays de la Loire
La pédiatrie du Mans amputée d'un service de réanimation. L'information n'a surpris personne. Le personnel travaille déjà en sous effectif, les pédiatres sont sous pression.

"Les départs des médecins je le comprends parfaitement", explique une salariée qui souhaite conserver l'anonymat.​​​​​​, "ils veulent juste avoir une vie décente, une vie familiale, une vie professionnelle, être épanouis. A l'heure actuelle, c'est difficile pour eux d'avoir tout ça. ils sont épuisés nos médecins".

Depuis la rentrée, deux pédiatres sont partis du service. Deux autres spécialistes ont annoncé leur départ d'ici février. 

L'hôpital n'a pas su s'adapter à une nouvelle génération de médecins, estime Yves vallée, un représentant syndical.

"Ce sont des médecins qui assument leur journée de médecin, qui font des tours de garde, qui vont faire des astreintes", explique Yves Vallée, "la nouvelle génération de médecins ne veut plus travailler de 50 à 60 heures par semaine".La crise de recrutement est nationale. Dans l'urgence, la direction a choisi de sacrifier les 4 lits de réanimation pédiatrique pour rendre le service de pédiatrie plus attractif. 

"Effectivement en réanimation, il y a des réanimateurs concentrés sur les moins de 3 mois puis effectivement les pédiatres raénimateurs qui se concentrent sur les beaucoup plus grands jusqu'à 16-18 ans", explique Diane Peter, "c'est effectivement cette partie d'activité qui parfois être un frein au recrutement" .

Pour assurer le bon fonctionnement de toute la pédiatrie, le centre hospitalier du Mans a demandé l'aide de l'Agence régionale de Santé. Des pédiatres pourraient être affectés temporairement.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter