Démantèlement d'un groupe criminel organisé dans le grand-ouest : "le cerveau" résidait à la Roche-sur-Yon en Vendée

Publié le Mis à jour le
Écrit par Céline Dupeyrat
© France Télévisions Olivier Quentin

En avril 2019, le Procureur de la république de la judiriction interrégionale de Rennes ouvre une enquête pour vol en bande organisée et associations de malfaiteurs après une tentative d'homocide. 15 personnes ont été mises en examen. Le chef de ce réseau criminel résidait à la Roche-sur-Yon.

Tout commence en mars 2019, au lendemain, d'une tentative d'homicide volontaire sur un ressortissant géorgien dans le quartier de Maurepas à Rennes.

Un mois plus tard, le procureur de la république de la juridiction interrégionale ouvre une enquête pour vols en bande organisée et association de malfaiteurs. Très vite, les investigations mettent au jour l’existence d’un réseau criminel appartenant à la structure mafieuse des " voleurs dans la loi " sur la façade ouest.

Une organisation criminelle née dans les années 20

L’organisation criminelle russophone dite des "voleurs dans la loi " (Vory V Zakone) est apparue dans les années 1920 dans les prisons russes et a instauré une hiérarchie carcérale parallèle positionnant un chef de clan, un « vor », à la tête de la structure.

Elle est fédérée sur un modèle pyramidal fortement cloisonné et structuré avec à sa tête "un voleur dans la loi" intronisé par ses pairs, entouré de lieutenants. Cette mafia s’appuie sur des superviseurs régionaux (les "smotriarchi ") qui eux-mêmes encadrent des exécutants et des voleurs ("les chestorki"). Obéissant à un code très strict, tous les membres du réseau doivent notamment verser au  chef une part des revenus provenant de leur activité illicite ("l’ obshak ").

Une enquête complexe

Le parquet de Rennes saisit l’Office Central de Lutte contre le Crime Organisé (OCLCO) et la Direction Interrégionale de Police Judiciaire de Rennes. Devant la complexité des investigations, une information judiciaire est rapidement ouverte auprès d'un magistrat instructeur de la juridiction interrégionale spécialisée de Rennes .

 

Le cerveau vivait à la Roche-sur-Yon

La Direction Centrale de la Police Judiciaire, en étroite collaboration avec la police géorgienne, parvient à identifier à la tête de l’organisation un voleur dans la loi, un "vor ", "élu par ses pairs au début des années 1990. L' homme est âgé de 58 ans, Il habite à la Roche-sur-yon en Vendée". Et le leader a une sacrée influence. "Il dirige quatre groupes d'individus répartis dans l’Ouest de la France, sur un domaine géographique allant de la Bretagne à la Nouvelle-Aquitaine".

Au quotidien, les équipes de malfaiteurs se livrent  à de nombreux vols aggravés partout en France, notamment à l’occasion de véritables raids, qui générent au total d’importants revenus occultes.

Les surveillances et les écoutes permettent également d'établir la mise en place par des lieutenants,dès janvier 2020, d’un trafic de cigarettes avec de nombreuses importations de Belgique. Pour chacune de ces activités illicites, le "voleur dans la loi " touche une part du butin.

Une commission rogatoire le 4 février 2021 pour blanchiment en bande organisée.

Après des mois à pister la bande, 27 membres présumés de l’organisation criminelle sont  interpellés  les 9 et 10 février en Gironde, En Ile et Vilaine, dans les Deux-Sèvres et en Vendée, à la Roche-sur-Yon. par l’ Office Central de Lutte contre le Crime Organisé (OCLCO), les Directions Territoriales de Police Judiciaire de Rennes et d'Angers avec l’assistance des effectifs de la Sous-Direction de Lutte contre le Crime Organisé (SDLCO), de la Plate-Forme d'Identification des Avoirs Criminels (PIAC), de la Brigade Nationale des Enquêtes. Tout cela en étroite collaboration avec la police Géorgienne.

Du matériel volé, des armes et beaucoup d'argent liquide

A l’issue des perquisitions, de nombreux vêtements, matériels d’outillage, bouteilles d’alcool, parfums et produits de maroquinerie encore conditionnés sont saisis. Les enquêteurs récupérent aussi 280 cartouches de cigarettes, des sacs en aluminium utilisés pour les vols à l’étalage, un endoscope, et des clés de véhicule Peugeot "vierges"utilisées pour les vols de voitures.

Un fusil à canon scié et plusieurs cartouches, un gilet pare-balle et une arme de poing factice sont également placés sous scéllés. 5 véhicules, de nombreux bijoux et 53 500 euros en numéraires sont enfin saisis au titre des avoirs criminels.

Treize hommes et deux femmes, âgés de 31 ans à 70 ans, pour la majeure partie déjà connus de l'institution judiciaire, sont présentés devant le magistrat instructeur et mis en examenles 11, 12 et 13 février 2021 . Dix individus, dont le chef de réseau, sont placés en détention provisoire, cinq sous contrôle judiciaire.

 

 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.