La Roche-sur-Yon : les policiers municipaux bientôt armés de 9mm semi-automatiques

La délibération a été votée ce mardi 22 septembre en conseil municipal. Les policiers de la Roche-sur-Yon seront désormais armés. La mesure entrera en vigueur dés la fin du mois d'octobre.

La Roche sur-Yon-est-elle devenue une ville où règne un sentiment d'insécurité ? Non, répond le maire Luc Bouard.

Il n'y a pas plus d'insécurité à la Roche-sur-Yon qu'il n'y en avait par le passé. Mais on sent bien que les tensions montent et qu'il y a une certaine agressivité qui s'exprime chez les uns et les autres

Luc Bouard, maire de la Roche-sur-Yon

Forte de ce constat, la municipalité va donc équiper ses policiers d'armes semi-automatiques. Des 9mm avec 17 cartouches dans le chargeur. "Nos policiers ont besoin d'être protégés. En ce sens, ils seront armés", explique le maire de la Roche-sur-Yon.

Des armes semi-automatiques et 100 caméras de vidéosurveillance

L'équipement coûte 44 500 euros. "24250 euros seront pris en charge par la région", précise Luc Bouard. "Si avec l'armement des policiers municipaux et les caméras supplémentaires (100 au total), les gens se sentent plus rassurés, alors nous aurons rempli notre mission", conclut le maire.

"Depuis 2015, la menace terroriste reste à un niveau sans précédent. Les policiers municipaux sont régulièrement sollicités pour intervenir dans le cadre des postures Vigipirates. Il n'y a pas de petites villes, les actualités nous le montrent tous les jours. Il nous appartient donc de fournir aux policiers municipaux des moyens de défense adaptés au contexte actuel", a déclaré Philippe Lefebvre, adjoint à la sécurité et à la prévention lors du conseil municipal, mardi 22 septembre.

Un cadre réglementé

L'armement se fera dans un cadre réglementé. Une convention de coordination a été signée entre le préfet, le maire et le procureur. "Il y a eu une demande pour l'acquisition de la détention et la conservation d'armes adressée au préfet. Elle est accompagnée par un certificat médical individuel attestant de l'état psychologique et physique de chaque fonctionnaire", précise l'adjoint à la sécurité.

C'est un gage de sécurité pour l'ensemble des agents du service et les usagers puisque nous seront à même de riposter en cas d'atteinte. Sur les missions en elles-même, ça ne changera absolument rien dans nos interventions auprès des habitants

Nicolas Ménard, responsable de la police municipale de la Roche-sur-Yon

Tous les agents de la commune, ils sont 16, sont aptes. Les policiers suivront une formation de 7 jours et demi encadrée par des moniteurs de tir à la fin du mois. 

"Rien ne justifie cette escalade"

 "Aucun des arguments avancés par la majorité n'est vraiment fondé. Les chiffres de la délinquance sont en baisse par rapport à 2019. Le chef de la police lui-même l'admet. Alors quel est l'intérêt du port d'arme? La police municipale est une police de proximité, de prévention. Etre dans une surenchère sécuritaire et extrêmiste, cela ne nous convient pas. A la Roche aujourd'hui rien ne justifie cette escalade", rétorque pour sa part David Sallé élu divers gauche de l'opposition.

La mesure a été votée sans débat. Pour marquer leur désaccord, tous les élus de l'opposition ont préféré quitter la salle du conseil municipal.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société police sécurité