Témoignage. "C’est mon rêve qui s'est effondré", la mérule, ce champignon invasif qui pourrit la vie de Marine en Vendée

Publié le Écrit par Vincent Calcagni

On l'appelle le "cancer du bois". La mérule est un champignon invasif, qui s’installe discrètement derrière les murs et sous les plafonds d'une maison. Il grignote progressivement toutes les boiseries. Une Vendéenne en fait les frais depuis un an. Une association lui vient en aide.

C'est un champignon dont le nom ne vous dit sans doute rien : un champignon microscopique qui ressemble à une toile d'araignée ou une mousse jaunâtre.

Mais ne vous y trompez pas : c'est un monstre dévoreur de maison.

"Quand on soulève regarde, regarde les champignons jusqu'où ils vont" constate, atterré, le père de la propriétaire de cette maison situé à Moutiers-les-Mauxfaits en Vendée.

Des fondations rongées, un sol détruit et un logement inhabitable.

Marine Grosjean ne peut que constater les dégâts impressionnants causés par ce parasite minuscule.

Un coup de coeur qui vire au cauchemar

En mars 2023, la jeune femme achète cette maison sur la commune située au sud de La Roche-sur-Yon.

Un coup de cœur, qui vire rapidement au cauchemar.

Elle découvre que son sol est infesté d’un champignon qui s'attaque au bois d'œuvre.

Terriblement dévastatrice, la mérule est très difficile à combattre, un véritable désastre quand elle s'attaque à votre maison.

"La mezzanine est inaccessible, la chambre est dans le même état que le salon"  détaille Marine.

En fait on m’a vendu du rêve, clairement, pour une maison dans cet état

Marine Grosjean

Propriétaire de la maison

Marine porte plainte pour vice caché.

Mais, pour éradiquer le champignon, elle doit refaire tous les sols, voire raser complètement la maison.

"C’était mon projet, mon rêve, qui s’est effondré" analyse avec amertume la jeune propriétaire.

On essaie d'investir dans une maison à 30 ans. Maintenant j'en ai 31 bientôt et c'est inimaginable. On pense toujours que ça n'arrive qu’aux autres mais en fait ça arrive à tout le monde

Marine Grosjean

Propriétaire de la maison

Désormais, son dossier est aux mains de la justice.

Peu de prise en charge des sinistrés

Épaulée par sa famille, Marine reçoit également le soutien de Frédéric Rouchard.

Ce Vendéen a été touché il y a quelques années par le champignon de bois, depuis, il vient en aide aux victimes.

Son association suit des dizaines de dossiers partout en France.

Elle alerte sur le peu de prise en charge des sinistrés.

Ainsi, en Vendée, il n'y a pas d'arrêté préfectoral concernant les dégâts causés par ce champignon lignivore malgré le classement du département dans les zones où entre 50 % et 75 % des communes sont infestées par la mérule (source : classement réalisé en janvier 2020 par l'institut technologique FCBA)

"Lorsqu’on est confronté à ce champignon, c'est toujours le même sentiment qui ressort : celui d'un abandon " Frédérick Fouchard, le président de l'association d'aide aux victimes de la mérule et des champignons lignivores.

"Abandonné par sa compagnie d'assurances puisqu'aucune compagnie ne prend en charge ce sinistre, abandonné par les pouvoirs publics, abandonné finalement par tout le monde" analyse-t-il

On a aujourd'hui des gens qui sont dans une très grande détresse

Frédérick Fouchard

Président de l'association d'aide aux victimes de la mérule et des champignons lignivores

Objectifs de l'association : faire reconnaître légalement cette invasion auprès des assurances.

Et imposer le diagnostic des champignons lignivores, lors des ventes de biens immobiliers.

En attendant voici un lien utile vers une page internet du ministère de l'écologie qui détaille les moyens de lutte contre ce parasite et des références de texte de lois sur l'urbanisme en cas de contamination.

Le reportage de Louise-Anne Delaune et Damien Raveleau 

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv

Qu’avez-vous pensé de ce témoignage ?
Cela pourrait vous intéresser :
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Environnement" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité