Vendée : le plan hivernal activé, 46 places d'urgence supplémentaires ouvertes

© Christophe Amouriaux - France Télévisions
© Christophe Amouriaux - France Télévisions

La préfecture de Vendée a activé son plan hivernal 2019/2020 depuis le 1er novembre, et ce jusqu'au 31 mars. 171 places d'urgence sont mobilisables. C'est 46 de plus que l'an passé.

Par Céline Dupeyrat

Au total, le département dispose de 171 places d’urgence mobilisables, soit 140 places dès l’activation de la période de veille saisonnière, 24 places complémentaires en niveau de vigilance verte et 7 places supplémentaires à partir du niveau de vigilance jaune. Au total, ce sont 46 places supplémentaires par rapport à la période normale et 6 places supplémentaires par rapport à celles référées à l’hiver 2018-2019 qui sont mises à disposition, en permanence, par l’Etat, dès le premier niveau de veille saisonnière, à compter du 1er novembre 2019 et sur l’ensemble de la période hivernale.

Deux niveaux de mobilisation supplémentaire


Outre le dispositif de veille saisonnière mis en place, à compter du 1er novembre, deux niveaux de mobilisation supplémentaire peuvent être activés selon la température ressentie (intégrant la température réelle et la force du vent) :

– un niveau « vigilance verte », en cas de températures négatives comprises entre -5° et -10°
– un niveau « vigilance jaune », à partir de -10°.

L’organisation du dispositif d’accueil et de veille pour l’hiver 2019/2020 associe des structures professionnelles et bénévoles.
 

Le 115 ouvert jours sur 7


Le dispositif de veille sociale est renforcé avec un fonctionnement 7 jours sur 7 du 115 et des horaires élargis (8h30-21h du lundi au vendredi et 9h-12h/17h-21h les samedi, dimanche et jours fériés) et un renforcement d’équipe. "Le plan hivernal déploie des dispositifs d’aller-vers par la mise en place d’équipes mobiles en soirée à La Roche-sur-Yon grâce au Samu social porté par l’association Passerelles et à l’équipe de la Croix Rouge aux Sables d’Olonne (maraudes)", précise le communiqué de la préfecture de Vendée.

Le montant des crédits alloués par l’État dans le cadre de ce dispositif s’élève à près de 657 000 €. "Ce dispositif permet ainsi de couvrir l’ensemble du territoire départemental, avec le soutien actif de bénévoles d’associations caritatives. Le plan hiver vise à mettre à l’abri un maximum de personnes en détresse en même temps qu’il est l’occasion d’enclencher un accompagnement vers l’inclusion sociale des personnes précarisées", précise la préfecture
 

Le plan "logement d'abord"



L’Etat, en Vendée, déploie, à ce titre, le plan "Logement d’abord" en favorisant, notamment, la captation de places d’intermédiation locative, de maisons relais et en mobilisant le contingent préfectoral de logements sociaux pour les sortants de structures d’hébergement. La direction départementale de la cohésion sociale, les services de secours, les collectivités territoriales et les associations sont fortement mobilisés au service des publics fragiles durant cette période. Signaler toute personne en précarité à la rue, en appelant le 115, est un geste citoyen. Si le besoin s’en fait ressentir, il convient de rester auprès de la personne jusqu'à sa prise en charge.
 

A Nantes, un hommage aux 18 morts de la rue ce samedi 9 novembre


Une commémoration pour les défunts de la rue a eu lieu ce samedi matin 9 novembre à nantes. 
200 personnes ont rendu hommage aux 18 "oubliés", morts dans la rue cette année.

Les prénoms de ces 18 invisibles, morts dans l'indifférence générale, ont résonné dans la chapelle de l'Hôtel dieu à Nantes . Leurs histoires racontées et honorées par l'association "De l'ombre à la lumière", ont ponctué cette matinée. Un temps d'émotion et de partage parfois douloureux notamment lorsqu' a été évoqué le petit Ismaël, bébé mort à la naissance dont les parents étaient à la rue à Nantes.

Selon les chiffres officiels, "bien en dessous de la réalité" selon les associations et collectifs, 612 personnes sont mortes dans la rue en France en 2019.


 

Le dispositif hivernal vendéen s'articule autour de 4 secteurs géographiques

  • La Roche sur-Yon : 59 places supplémentaires en veille, 3 en vigilance verte, 2 en vigilance jaune
  • Littoral et rétro_littoral: 54 places en veille, 14 en vigilance verte, 5 en vigilance jaune
  • Les herbiers : 17 places en veille, aucune en vigilance verte ou jaune
  • Fontenay-le-Comte : 10 place en veille, 7 an vigilance verte

Sur le même sujet

Les + Lus