Les Sables d'Olonne : jour J pour le tour du monde de Norbert Sedlacek sur son bateau écolo

Après avoir couru deux Vendée Globe, le navigateur autrichien Norbert Sedlacek s'est élancé ce dimanche matin pour un tour du monde sans escale depuis les Sables d'Olonne sur son nouveau voilier écolo. 

Norbert Sedlacek abandonne dans sa tentative de record
Norbert Sedlacek abandonne dans sa tentative de record © Elodie Soulard - France 3 Pays de la Loire
C'est un moment qu'il attendait depuis longtemps. Norbert Sedlacek repart pour un tour du monde en solitaire, sans escale, sans assistance par les deux pôles. Un nouveau défi pour le navigateur.
Son premier Tour du Monde à la voile, il l'a fait entre 1996 et 1998 sur un bateau de 26 pieds construit de ses propres mains. En 2000, il poursuit en réalisant un Tour de l'Antartique, puis une Transatlantique en 2004 se qualifiant ainsi pour son premier Vendée Globe, la même année. Il doit abandonner pendant la course mais revient sur la ligne de départ en 2008.

Cette fois, il termine le Vendée Globe à la 11ème place. En 2013, à bord de son "Fipofix", un voilier de 5m qu’il a lui-même construit en fibre volcanique, Norbert Sedlacek s’élance des Sables d'Olonne pour rejoindre New-York

Désormais, il s'attaque à un nouveau tour du monde par les deux pôles, en solitaire et sans assistance. Le projet Ant Arctic Lab, un réel défi pour le corps, l’âme et l’esprit de Norbert qui devra redoubler de courage afin de porter ce projet à terme. 
Norbert Sedlacek est parti pour un tour du monde en solitaire, sans escale, sans assistance
Norbert Sedlacek est parti pour un tour du monde en solitaire, sans escale, sans assistance © Elodie Soulard - France 3 Pays de la Loire
En mai dernier, le marin et son équipe ont sorti de leur chantier-laboratoire des Sables d'Olonne, un 60 pieds "futuriste". Il est entièrement réalisé à l’aide de matériaux 100% durables et recyclables. La coque est en balsa, un bois léger et surtout très solide. Elle est recouverte d'une fibre volcanique. L'essentiel de l'énergie du bateau est fourni par un moteur électrique. 

Pour réussir son pari, Norbert Sedlacek devra parcourir 34 000 milles, sept mois environ à naviguer sur certaines des mers les plus dangereuses au monde.

► Retour : reportage réalisé en février 2017, dans le chantier-laboratoire
durée de la vidéo: 01 min 42
Vendée : voilier en balsa pour tour du monde


 ► Un reportage d'Elodie Soulard, Damien Raveleau, et Emmanuelle Lagrange
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vendée globe sport voile insolite sorties et loisirs mer